Les véhicules de plus de 3,5 T sont interdits de passage dans le centre. Une exception à faire pour les agriculteurs transfrontaliers ?

Depuis juillet 2017, le passage par le centre de Warneton est interdit aux véhicules transporteurs de choses de plus de 3,5 tonnes. Depuis lors, ceux-ci doivent donc emprunter la RN58 pour contourner le centre. Un contournement remis en cause par le conseiller de l’opposition, José Ryckebosch (Action).

"Je souhaiterais que l’on envisage d’accorder une dérogation aux agriculteurs transfrontaliers, afin qu’ils puissent assurer le transport de choses sans devoir faire le détour", a-t-il proposé.

"Cette interdiction de passage dans le centre de Warneton a des effets négatifs sur le temps de travail des agriculteurs, qui voient également leur consommation de mazout augmenter."

L’échevin en charge de la mobilité, Didier Soete (Ensemble), ne s’est pas fait prier pour rappeler que la décision d’interdire l’accès du centre de Warneton aux poids lourds avait été actée sous l’ancienne majorité Action-PS.

"Mais ce rêve de repasser par le centre doit être mis en balance avec d’autres éléments", a continué l’échevin de la majorité. "En 2017, cette interdiction de passage était chère aux riverains. Entre 180 et 230 camions passaient par là quotidiennement. Aujourd’hui, on en compte environ 25 par jour. Il s’agit donc de trouver le meilleur compromis et de mettre ces éléments en balance dans le futur plan communal de mobilité, qui doit être revu."

Nul doute que la commission de la mobilité se penchera sur ce point. Eric Devos a néanmoins souligné le risque lié à un tel traitement de faveur. "Si on déroge à la règle pour deux agriculteurs, les autres entreprises vont se demander pourquoi elles n’ont pas les mêmes droits", a prévenu le conseiller Ensemble.