Il y a quelques jours s’est déroulée la finale du concours Miss et Mister Tattoo Belgium. Et, cocorico, c’est une régionale de Wallonie picarde qui a été élue Miss Tattoo Belgium 2021 ! Jessica Rygole, de Dottignies (Mouscron), a en effet remporté le concours.

"J’ai appris lundi soir que j’avais été élue Miss Tattoo Belgium, nous explique la jeune femme âgée de 29 ans. J’ai hurlé en apprenant la nouvelle ! Dommage de ne pas avoir pu vivre cela physiquement, l’organisation du concours a été assez restreinte suite à la crise sanitaire. On m’a cependant assuré qu’une remise de prix en main propre sera organisée. J’ai hâte !"

En s’inscrivant au concours, Jessica ne croyait pas forcément en ses chances. La confiance est cependant arrivée au fur et à mesure. "Il y avait vraiment une belle concurrence, chaque fille avait son propre style. Lorsque je suis passée devant le jury, à l’hôtel Plaza à Bruxelles, je suis arrivée avec ma bonne humeur. J’avais tout de même un peu le trac en arrivant, c’était impressionnant de me retrouver devant eux. Cependant, mes amis qui m’ont accompagné ont tout fait pour que je sois à l’aise."

Outre sa spontanéité, Jessica pense avoir fait la différence grâce à ses tatouages qui sont tous des pièces uniques. "Ma tatoueuse, Spyro Ludivine qui est également de Dottignies, ne fait pas de doublon. C’est elle qui a fait tous mes tatouages, du premier au dernier. Je suis devenue très fusionnelle avec elle, nous sommes d’ailleurs devenues amies. Elle est calée dans tout ce qui est réalisme et fins traits. Les visages d’animaux sont également sa spécialité. Je ne peux que vivement la recommander !"

Cette victoire représente également tout un symbole pour Jessica. "Lorsque j’ai remporté le concours, ma meilleure amie m’a dit que j’avais encore cloué des becs", nous assure-t-elle.

"Très souvent, dans ma vie, on m’a freiné et critiqué, notamment parce que je suis une maman célibataire. Mais j’ai toujours été de l’avant. Avant, j’étais vendeuse en boulangerie mais j’ai réussi à changer de métier par rapport aux horaires pour mes enfants lorsque je me suis séparée. J’ai su me faire embaucher comme secrétaire à Coach Partners où je suis épanouie. Je n’ai jamais rien lâché malgré ce que les gens pouvaient me dire. Pareil dans le sport. J’ai envie de dire aux femmes célibataires, mamans ou non, qu’elles peuvent arriver à ce qu’elles veulent. Quand on le veut, on trouve toujours la force d’y arriver."

Jessica Rygole gardera des souvenirs à vie de cette expérience. "Si c'était à refaire, je fonce ! J’y ai rencontré de très belles personnes comme Anaïs Salme, qui a été élue Miss Tattoo Junior Belgium, Julie Prevost, la Miss France Tattoo 2019, ou encore Raphaël Warny, l’organisateur du concours. Je dois évidemment aussi remercier mes amis qui m’ont porté vers la victoire ainsi que ma tatoueuse. C’est une victoire d’équipe."

Et qui dit victoire dit forcément récompense. Jessica aura la chance, quand cela sera possible, de s’envoler vers Miami ! "Cela a toujours été un rêve pour moi de m’y rendre !" Un rêve va bientôt devenir réalité.

Un tatouage, une histoire

Jessica baigne depuis longtemps dans le monde des tatouages. "Ma mère et mon beau-père sont tatoués de partout. D’ailleurs, depuis que je suis toute petite, j’accompagnais mon beau-père chez le tatoueur. Je me suis très vite dit que je m’en ferais un dès que j’aurais l’âge."

Après un premier tatouage à l’âge de 18 ans donc, la belle jeune femme a récidivé sept ans plus tard. "Le deuxième est arrivé après ma séparation d’avec le père de mes enfants. J’ai me suit fait tatouer un phénix pour recouvrir le tatouage que j’avais fait pour mon ex-compagnon, ce qu’on appelle un cover. C’était très douloureux, j’ai même mordu la main de ma meilleure amie qui m’a accompagné à chaque fois que je me suis fait tatouer ! (rires) "

Jessica a enchaîné avec le visage de ses enfants sur ses cuisses, une clé sur quelques gouttes de peinture en souvenir de ses études d’art avec sa meilleure amie, une rose pour sa grand-mère décédée, un imposant taureau dans le dos en référence à son signe astrologique, un flocon de neige derrière l’oreille ou encore une petite tête de taureau derrière sa cheville, tatouage qui lui a été offert par ses collègues.

Elle a d’ailleurs encore un projet en tête ! "Dès que cela sera possible, je compte me faire tatouer Wonder Woman sur mon mollet droit. J’avais de base prévu une guerrière mais comme, ma tatoueuse et moi-même, nous sommes fans de cette héroïne, nous avons décidé de partir sur ce tatouage !"

© DR


© DR


© DR