Mouscron - Comines Jonathan Breyne, vainqueur à deux reprises, est aussi le régional de l’étape.

Dans l’histoire de la Ronde de Dottignies, deux anciens maillots jaunes ont des souvenirs teintés d’accents hurlus.

Jean-Luc Vandenbroucke, en 1971, et Jonathan Breyne, en 2006 et 2007, ont remporté le classement final sur leurs terres.

"J e n’ai certes pas fait preuve d’autant de panache que VDB, vainqueur des 9 manches de la Ronde chez les débutants cette année-là, mais pour ma part, je garde une immense fierté de l’avoir remportée durant mes deux saisons chez les débutants ", explique, avec un sourire en coin, le facteur de Bellegem.

Et tandis que le solide gaillard de 28 ans décroche du mur le maillot jaune pour tenter de l’enfiler, une fois encore, les souvenirs remontent à la surface.

"Quand on a 15 ans et que l’on a renoncé à une carrière de footballeur, vous ne pouvez pas savoir comme c’est important de courir à la maison, sur des routes d’entraînement que l’on connaît comme sa poche et surtout devant ses supporters !"

Jonathan Breyne a ensuite embrassé une carrière professionnelle, entre 2011 et 2013, chez Landbouwkrediet. Jusqu’à ce que l’équipe mette la clé sous le paillasson.

" Une épreuve comme la Ronde de Dottignies est un passage obligé pour les jeunes coureurs ambitieux ", reprend-il en se remémorant les coups pendables joués à ses adversaires de l’époque.

Ses plus belles victoires à Dottignies sont incontestablement celles du Petit Paris-Roubaix. "La Ronde nous a souvent amenés à travers la campagne mouscronnoise, autour de Luingne et de Dottignies, mais lorsque les pavés s’en mêlent, c’est vraiment pour les costauds", ponctue le régional de l’étape en bombant le torse. "Marc Duquesnoy a animé durant près d’un demi-siècle un monument, pour ne pas dire une classique, du sport cycliste chez les jeunes . Il faut que son œuvre perdure !"

Le cyclisme va survivre à Mouscron

Brigitte Aubert (CDH) est formelle. Une page se tourne avec la fin de la Ronde Dottignies, à l’issue des deux dernières manches, le 8 et le 14 septembre. Mais la bourgmestre de Mouscron se veut aussi rassurante, dans le même temps. "Notre volonté est de pérenniser les épreuves pour cadets et même de redynamiser le cyclisme dans la région", martèle notre interlocutrice.

"Dans ce contexte, la proposition de Jean-Luc Vandenbroucke de mettre sur pied la Ronde de Mouscron, le lundi de Pâques, est une véritable aubaine", ajoute l’échevine des Sports, Kathy Valcke (CDH).

Et Brigitte Aubert d’insister sur le fait que les négociations ont été menées à leur terme. "Nous n’attendons plus que le dossier final de Jean-Luc Vandenbroucke pour faire passer la décision au collège. Cela ne devrait plus tarder ! Après, ce sera à l’ancien vainqueur de la Ronde de Dottignies de démontrer son savoir-faire d’organisateur."

Avec pour projet de donner le départ des épreuves pour dames et cadets sur la grand-place de Mouscron… Et de juger l’arrivée à Luingne.