Mouscron - Comines Le projet d'enseignement général à pédagogie active a été retenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

"Cela fait 25 ans que je suis bourgmestre, cela fait 25 ans que l'on me demande d'avoir une école secondaire sur Estaimpuis. C'est un moment historique pour la commune", s'est réjoui le bourgmestre estaimpuisien en charge de l'enseignement, Daniel Senesael (PS-LB).
Ce mercredi matin, la confirmation est tombée pour le projet d'enseignement secondaire à pédagogie active défendu par la commune.
Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a retenu ce projet, et octroiera une enveloppe de près de 3 100 000 € pour une ouverture de l'établissement en septembre 2020, dans les bâtiments de l'ancien centre de la Redoute, qui abritait, jusqu'en 1979, le collège de la Sainte-Union.
La commune participera, à hauteur d'environ 2 000 000 € au projet.
À terme, dès septembre 2023, les 6 années secondaires devront être ouvertes et accueillir 500 élèves. Un nouveau bâtiment sera construit pour tous les accueillir.

"La décision est toute fraiche et n'entre pas dans un processus électoral", s'est défendu Rudy Demotte, Ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, faisant état du long processus de décision.
Le projet estaimpuisien a séduit le gouvernement par son projet éducatif à pédagogie active. Il rentrait également dans l'objectif d'ouvrir des places dans une zone, entre Mouscron et Tournai, qui ne dispose pas d'établissement secondaire, alors que la demande y est réelle.

Concrètement, dès la rentrée de septembre 2020, la première année secondaire sera ouverte. "Entre 90 et 100 élèves sortent des écoles primaires de l'entité chaque année", rappelle Daniel Senesael.
Dès l'année scolaire 2021-2022, les 2e et 3e années secondaires seront à leur tour ouvertes. Ces trois premières années seront accueillies dans le bâtiment existant.
Un nouveau bâtiment, sous forme d'amphithéâtre, abritant des salles de cours, mais aussi un complexe sportif et un centre culturel, devra accueillir, dès la rentrée scolaire 2023-2024, les élèves de 4e, 5e et 6e secondaire.

D'ici l'ouverture, en septembre 2020, un coup de neuf sera effectué, les locaux seront aménagés, et la cinquantaine de membres du personnel de la Redoute encore présente sur le site sera relogée.
"Nous allons leur proposer d'investir un espace de 500 m2 resté disponible dans les locaux de l'Impact 3", situé à la porte des bâtisseurs, a précisé le bourgmestre.