Le gouvernement wallon a jusqu'à la mi-mai pour se prononcer sur le projet d'une future école secondaire à Estaimpuis.

Une réunion d'informations avait déjà eu lieu avec les parents de potentiels futurs élèves, début mars, mais il fallait attendre que les instances wallonnes donnent leur accord pour la création d'une école secondaire sur le territoire de la commune d'Estaimpuis.
Un avis devait être rendu mi-mars par le conseil général de concertation pour l'enseignement secondaire ordinaire.

"Deux demandes de création d'écoles sur la zone Mouscron-Pecq-Estaimpuis sont parvenues", a précisé le bourgmestre, Daniel Senesael (PS), interpellé par la conseillère de l'opposition Pour Vous !, Adeline Capart.
Un établissement situé à Mouscron entre donc en concurrence avec le projet estaimpuisien.
"Dans leur avis, les membres du Conseil général indiquent que si le Gouvernement prend l’option d’ouvrir une école, priorité serait donnée à notre projet d’école secondaire qui leur paraît plus solide", a également relayé le bourgmestre.

Le gouvernement wallon possède un délai de deux mois, à partir de la réception de l'avis, pour se prononcer sur l'ouverture, ou non, de 503 places supplémentaires dans cette zone.
Cela veut dire encore quelques semaines d'incertitude pour les parents qui envisageaient déjà d'inscrire leur enfant à Estaimpuis, dès la rentrée prochaine.