Le ministère public a demandé à la troisième chambre de la cour d'appel du Hainaut de revoir un jugement, prononcé en novembre dernier à Tournai. Le prévenu avait été condamné à une peine de deux ans de prison, assortie d'un sursis de cinq ans pour ce qui excède la moitié de la peine, pour des coups. Il a demandé une peine de quatre ans pour une entrave méchante à la circulation. 

Le 2 juin 2019, vers 5h30, le prévenu était passager d'une voiture circulant sur la rue des Combattants à Mouscron. Venant de la place du Tuquet, un cycliste a été renversé par la voiture. La scène a été filmée par une caméra urbaine et la vidéo a été diffusée à l'audience. On y voit l'auto changeant volontairement de bande de circulation pour renverser le cycliste qui roulait dans le sens inverse. La voiture a ensuite pris la fuite vers la rue Serpentine, laissant le cycliste, blessé à la tête, sur le bord de la route. Quant à son vélo, il a été coupé en deux.

La conductrice a été identifiée et elle a déclaré que son passager s'était saisi du volant pour changer de trajectoire, car il était très énervé et sous l'influence de l'alcool. Le tribunal a acquitté la jeune femme, mais a condamné le passager, en aveux, pour des coups et blessures ayant entraîné une incapacité de travail inférieure à quatre mois.

Toutefois, le ministère public estime que c'est une entrave méchante à la circulation et appuie ses arguments sur base d'un jugement rendu pour une affaire similaire par un autre tribunal. Une peine de quatre ans a été réclamée contre celui qui a déjà écopé d'une peine de quatre ans, le 24 février 2021, pour un vol avec violence.

La défense a plaidé un sursis simple. Arrêt le 4 mai.