Grâce à son projet Pass’Sports, la cité des Hurlus a méritoirement décroché le plus de voix des projets de Wallonie picarde.

Au sein de la cité des Hurlus, on est évidemment fier d’avoir remporté le plus de voix parmi les projets de Wallonie picarde, grâce au projet Pass’Sports qui permet, pour rappel, à toute personne, enfant ou adulte, de s’initier à toute une série de sports à faible coût.

“On peut véritablement dire que nous sommes une ville sportive en regardant tout ce que l’on retrouve au sein de notre commune, avouait Kathy Valcke, échevine des Sports. Citons tout d’abord nos infrastructures qui sont nombreuses et de qualité. Même si certains de nos halls sont parfois vieux de plus de quarante ans, cela nous tient à cœur de les maintenir en bonne qualité ou, le cas échéant, de les rénover.”

Effectivement, avec sa piscine olympique, son Futurosport dédié à l’athlétisme et à la formation de jeunes footballeurs, ses cinq halls sportifs, son skate park, ses deux zones agora et sa dizaine de salles polyvalentes “qui permettent aux plus petits clubs de pouvoir s’exercer”, les endroits ne manquent pas à Mouscron pour entretenir sa forme.

On peut également le constater vu le nombre de clubs sportifs que l’on retrouve sur l’entité. “Il y en a plus de 250 allant des plus classiques comme le football, le basket ou le volley, aux moins courants comme le tir à l’arc, le krav-maga, le billard ou encore la pétanque”, soulève encore l’échevine des Sports.

Et certains de ces clubs peuvent se targuer d’avoir une réputation nationale comme l’Excel Mouscron pour le foot, la Squadra pour le futsal ou encore les Dauphins pour le water-polo sans oublier les talents individuels comme la jeune nageuse Fanny Lecluyse.

Ce prix vient ainsi récompenser le travail de toute l’équipe des Sports composée de dix administratifs, de quatorze animateurs, de vingt personnes à l’entretien et à la garde des halls et de cinq personnes à la technique. “Un personnel de qualité pour encadrer les 300 à 550 personnes qui viennent pratiquer du sport chaque semaine !”

Si la cité des Hurlus se veut sportive, elle se veut également fair-play ! “Nos supporters sont les plus conviviaux et sympathiques, il faut aussi le souligner !”, conclut la bourgmestre Brigitte Aubert.