Vide depuis six ans, l'ancienne Cure de Dottignies, située à la rue Pastorale, a trouvé un acheteur pour un montant de 260 000€. "L'acquéreur, un Mouscronnois, compte s'y installer en y établissant son habitation personnelle", dévoile ainsi la bourgmestre de Mouscron, Brigitte Aubert (cdH). 

Seulement voilà, il s'agit ici d'un bâtiment repris dans l'inventaire du patrimoine wallon. Ce qui a suscité des interrogations auprès de la conseillère communale Écolo Gaëlle Hossey. "Une fois de plus, nous nous retrouvons avec un bâtiment non entretenu qui engendre de ce fait d’importants frais, explique-t-elle. Que va devenir le magnifique parc arboré à l’arrière ? Par ailleurs, n’aurait-il pas été plus judicieux d’entretenir correctement et en temps voulu cette ancienne Cure afin d’éviter de se retrouver avec un bâtiment en mauvais état et qui aura dès lors perdu énormément de sa valeur et demandera des budgets trop conséquents pour le restaurer. Un entretien en bon père de famille aurait peut-être permis de le conserver comme bien communal à des fins publiques..."

La bourgmestre a avoué de pouvoir qu'espérer voir le parc être maintenu par le nouveau propriétaire. "J'ai notamment demandé à le rencontrer par rapport au futur de ce bâtiment", assure-t-elle. Concernant l'abandon de ce bâtiment durant plusieurs années, la mayeure a reconnu que cela avait trop tiré en longueur. "Il est vrai que cela fait six ans que le bâtiment était vide et que nous aurions pu mieux l'entretenir mais, à plusieurs reprises, certaines personnes ont été intéressées par son achat sans que cela ne se concrétise. Cela a pris du temps, peut-être trop. Aujourd'hui, on se réjouit que ce bâtiment soit acheté par un Mouscronnois et qu'il puisse en faire sa résidence principale et non par des promoteurs comme nous en avons eu plusieurs occasions."

Enfin, les amoureux du patrimoine peuvent être rassurés, l'acheteur est très bien informé sur le sujet comme l'explique l'échevine du Patrimoine Marie-Hélène Vanelstraete (cdH). "L'acheteur est au courant que ce bien est classé à l'inventaire et nos services ont déjà permis qu'il puisse être en contact avec l'AWaP (Agence Wallonne du Patrimoine NdlR). Il fera évidemment tout ce qui est recommandé pour la protection de ce bien. C'est un gage de bonne foi de la part de l'acheteur qui a bien compris l'importance de ce patrimoine."