Partout dans le pays, l'Horeca vit des moments plus que difficiles. Si le futur semble peu à peu s'éclaircir avec l'ouverture prochaine des terrasses, les professionnels du secteur auront plus jamais que besoin de soutien dans cette période de reprise progressive.

À Mouscron, du côté de la Maison du Tourisme, on a déjà largement réfléchi à la manière de se montrer solidaire envers ce secteur. "Nous avons en effet prévu de lancer le guide des restaurateurs mouscronnois, souligne Pauline Vanderbeke, responsable de la Maison du Tourisme. Vu la difficulté de l'Horeca, il est important de valoriser chaque restaurant."

Concrètement, il est prévu de distribuer ce guide un peu partout au moment de la reprise. "Nous voulons montrer à un maximum de personnes la diversité culinaire qui est présente au sein de la cité des Hurlus.  Chaque restaurant sera représenté à travers une fiche et chaque fiche. Tous les jours, un restaurateur sera dès lors mis à l'honneur sur la page Facebook de la Maison du Tourisme. "On pourra notamment y retrouver sa carte avec un petit mot du restaurateur, peut-être même une petite vidéo tournée sur place tous les jours, on mettra à l'honneur un restaurant avec sa carte, peut-être faire une vidéo sur place, etc."

Ce guide sera en quelque sorte similaire au célèbre Chti, le guide des restaurants et sorties de Lille. "On fera tout pour le partager un maximum. Cela sera un coup de pouce pour tous les établissements présents sur toute l'entité mouscronnoise."

Le guide sera également disponible en téléchargement libre, notamment sur le site web visitmouscron.be. Par la suite, les équipes de la Maison du Tourisme réitéreront l'opération avec les acteurs du secteur loisirs. "On pense notamment à BattleKart, Virtual Games mais également Ice Mountain par exemple. Cette fois-ci, cela sera effectivement une brochure générale sur les communes de Mouscron, d'Estaimpuis et de Comines-Warneton. Ce magasine comprendra également les musées et les balades. Il devrait sortir début juin pour donner des idées aux gens à l'aube des vacances", conclut Pauline Verbeke