On en dénombrera 80 à travers tout le territoire de la cité des Hurlus.

Tout au long de cette année, les points d’apport volontaire (PAV) vont fleurir au sein de la cité des Hurlus. On dénombrera ainsi 80 PAV pour les déchets résiduels et 18 pour les déchets organiques.

Le collège a ainsi validé dix conteneurs résiduels sur le nouveau recyparc Mouscron 1, huit à Mouscron 2 et autant à Mouscron 3. Dix-huit îlots composés de trois conteneurs enterrés (un pour les déchets organiques et deux pour le verre) seront enfin installés à travers l’entité. Les travaux ont d’ailleurs commencé à la rue du Blanc Pignon.

Ils se poursuivront à la rue du Mont Gallois, la place Lamartine, la rue du Bois de Boulogne, la rue des Combattants, la rue du Beau Site, la rue de l’Enseignement, la rue de la Belle Vue et la rue de la Coquinie.

Place ensuite à la rue Saint-Jean-Baptiste (Herseaux), la rue de l’Hospice (Herseaux), la rue Lassus (Herseaux), la rue de la Cabocherie (Dottignies), au parking de l’abattoir, la rue Julien Mullie (Dottignies), la rue de Tombrouk (Luingne), la place Nell (Luingne) et, enfin, la rue du Village (Luingne).

L’installation de ces PAV colle ainsi parfaitement avec la nouvelle politique en matière de déchets à Mouscron.

"Nous sommes la seule commune de Wallonie à avoir une déchetterie, explique la bourgmestre Brigitte Aubert. Il faut être courageux pour prendre, un jour, la décision de la fermer. C’est ce que nous ferons, probablement l’année prochaine. Il faut cependant trouver des solutions, je ne voudrais pas voir apparaître des dépôts sauvages sur notre entité. Les choses évoluent en tout cas bien avec l’installation d’un nouveau recyparc et de ces nombreux PAV."

Des installations plus que nécessaires au regard de certains chiffres. En effet, Mouscron est la commune de Wallonie picarde la plus mauvaise par rapport à la quantité de déchets par habitant.

"C’est certainement la déchetterie qui explique cela, affirme pour sa part Ann Cloet, échevine de l’Environnement. Elle représente quasiment la moitié de notre tonnage de déchets ménagers ! L’autre moitié est quant à elle collectée en porte-à-porte." D’autant plus que toutes les personnes qui se rendent à la déchetterie ne sont pas forcément des habitants du grand Mouscron.

Si ces PAV seront intégralement installés d’ici le mois de mai, il faudra néanmoins attendre le début de l’année prochaine pour pouvoir les activer. Certains points doivent encore être définis comme le coût de l’ouverture de ces PAV.

"Il y aura probablement un certain nombre d’ouvertures gratuites, assure l’échevine. On doit pouvoir sensibiliser nos citoyens. C’est cependant tout un calcul à faire. Cela sera variable en fonction des familles." La bourgmestre affirme de son côté que son objectif est également de réduire la taxe déchets. "Elle est beaucoup trop élevée au sein de notre commune." Elle avoisine en effet les 250 € là où la moyenne des communes wallonnes se situe à 131 €.

Pour cela, il n’y a pas de secret, il va falloir diminuer les déchets et cela passera notamment par les PAV !