Elles vont permettre de réduire le gaspillage alimentaire. Deux écoles ont été choisies : l’école Raymond Devos et du Phénix.

C’est un beau projet qui s’est dernièrement concrétisé au niveau de la Cellule Environnement. En effet, les étudiants de 5e et 6e secondaires du collège Saint Henri ont réalisé un magnifique poulailler qui sera prochainement installé au sein d’une autre école de l’entité.

"Ce projet vise à réduire les déchets", communique Ann Cloet, échevine de l’Environnement. "Deux écoles primaires et maternelles ont répondu à l’appel à projets et ont marqué un vif intérêt quant à la réduction des déchets. Ces écoles adopteront en mars prochain six belles poules. En corollaire, il fallait construire des poulaillers et c’est l’école Saint-Henri qui a été choisie pour les réaliser."

Contre le gaspillage alimentaire

Ce magnifique travail permet ainsi de valoriser les sections techniques et professionnelles du collège.

Quant aux écoles choisies pour héberger ces poulaillers et accueillir les poules, on retrouve l’école Raymond Devos et la classe de 1re primaire de Mme Charlotte et l’école maternelle du Phénix avec la classe de 3e maternelle de Mme Dominique.

Évidemment, les élèves de ces deux écoles ont été sensibilisés à l’arrivée des nouvelles venues. Les enfants ont appris la manière de les nourrir avec les restes alimentaires. "Un petit baptême sera organisé", assure l’échevine.

La Cellule Environnement s’est ainsi rendue dans les écoles concernées. "Une première animation s’est tenue pour soulever le gaspillage de nourriture dans les écoles, explique Fanny Dewitte. Le projet est de montrer que l’on peut éviter le gaspillage grâce aux poules et aussi au compost. Une prochaine animation est prévue lorsqu’on ramènera les poules. On leur dira comment les élever correctement au sein de l’école, comment soigner le poulailler ou encore comment bien utiliser le compostage."

Malheureusement, les œufs qui seront pondus par les poules ne pourront pas être consommés au sein des écoles. "Cela nous est interdit par l’Afsca. Les œufs seront alors revendus aux parents afin de pouvoir financer la paille pour le poulailler ou les graines pour nourrir les poules."

Adoption

Les familles mouscronnoises vont une nouvelle fois avoir l’opportunité d’adopter des poules. En effet, pour la septième année, la Cellule Environnement va distribuer deux poules aux foyers de la cité des Hurlus. En tout, c’est une bonne cinquantaine de familles qui vont pouvoir accueillir ces nouveaux arrivants. "Pour pouvoir adopter ces poules, il ne faut pas déjà en avoir, explique Christophe Gruwier, de la Cellule Environnement. Il faut s’engager à les garder pendant au moins deux ans et nous autoriser à venir voir comment elles sont soignées. Nous sommes également là pour répondre à toutes les questions quant à ces animaux qui entrent vite dans la famille." Les familles qui le souhaitent peuvent s’inscrire, avant fin mars, via cel.env@mouscron.be ou au 056.860.150.