Le procès de Camille Tonnoir, accusé d'avoir assassiné Daniel Frantzen à Mouscron le 11 décembre 2018, est suspendu mercredi matin. L'accusé, victime d'un malaise en prison, a été transféré à l'hôpital Saint-Joseph de Mons pour passer des examens médicaux. Les plaidoiries devaient débuter à 09h00. L'accusé est en aveux d'avoir poignardé Daniel Frantzen, le père de son ex-compagne, en raison d'une dette financière consécutive à la faillite du commerce tenu par cette dernière. Camille Tonnoir s'était porté garant du bail du commerce repris par son ancienne compagne à Mouscron, mais il refusait de payer les loyers réclamés par le propriétaire de l'immeuble.

Le jour des faits, il s'était présenté chez un avocat en début d'après-midi et ce dernier lui avait conseillé de payer ses dettes. Fou de rage, Camille Tonnoir était rentré chez lui et avait emporté un couteau. Il s'était rendu chez les parents de son ancienne compagne dans le but de les tuer. Daniel Frantzen, qui était seul chez lui, avait alors reçu sept coups de couteau. L'accusé s'était ensuite rendu à la police pour avouer son crime. Il était passé aux aveux lors de ses interrogatoires à la police et chez le juge d'instruction.

Les plaidoiries sur la culpabilité devaient débuter mercredi matin. Elles sont reportées. Les avocats de la défense se sont rendus à l'hôpital Saint-Joseph de Mons, où l'accusé passe des examens.