Le prévenu devait récemment comparaître devant le tribunal correctionnel de Tournai pour plusieurs faits de violence. Effectivement, déjà en septembre 2017, il s'en est pris à Eric suite à un souci de circulation. Le jour des faits, la victime se rendait au Colruyt de Mouscron. A hauteur d'un rond-point, suite à un dépassement, Jonathan  lui a fait une queue de poisson. Pris de panique, Eric a tenté de semer le véhicule. Toutefois, Jonathan ne voulait pas lâcher l'affaire et l'a suivi jusqu'au parking de son travail où il l'a rué de coups dont un coup de poing dans le nez. 

"L'individu donnait des coups de frein devant moi, cela m'a énervé" précise Jonathan devant la barre. 

Pour ces faits, l'avocat d'Eric a sollicité un dommage moral de 1 000 euros. Seulement, les violences ne s'arrêtent pas là. Jonathan a également porté des coups à un individu lors de la sortie d'école de son enfant.

"J'ai donné une gifle surtout parce qu'il me provoquait. Aujourd'hui, j'ai mis des techniques en place pour gérer ma violence". 


Le représentant du ministère public requiert une peine de 7 mois d'emprisonnement. 

Le jugement sera prononcé le 28 juin.