Voilà une nomination qui fait parler au sein de la cité des Hurlus ! En effet, ce jeudi 28 janvier, le conseil d'administration de la Gestion Centre-Ville devait élire son nouveau président. Une présidence, d'une durée de trois ans, qui doit alterner une fois sur deux entre une personne issue du privé puis de la classe politique.

C'est donc un politique qui devait succéder à Carol Bourgois, commerçante du centre-ville. Et, à l'unanimité, ce n'est autre que la bourgmestre Brigitte Aubert qui a été désignée pour ce poste à la présidence.

Cette succession s'est en fait préparée lors du conseil communal de ce lundi soir. Le conseiller cdH représentant la Ville au sein du conseil d'administration de la Gestion Centre-Ville, Jonathan Michel, ayant démissionné, il fallait le remplacer. C'est donc Brigitte Aubert qui a été proposée par le parti. Écolo avait alors dénoncé le cumul des mandats de la bourgmestre.

"Mouscron n'a pas besoin d'une bourgmestre omniprésente qui veut tout décider toute seule mais, au contraire, de plus de démocratie et de participation citoyenne. Ce n'est pas une attaque personnelle, c'est juste une question d'éthique. Il est temps de faire de la politique autrement !", a assuré Simon Varrasse, chef de groupe Écolo.

Ce qui a été réitéré après l'annonce de la Gestion Centre-Ville.

"Un tel cumul des mandats est très problématique notamment pour deux raisons : il est impossible d'assumer tant de mandats de manière convenable et multiplier les mandats pour une seule personne, c'est aussi concentrer les pouvoirs entre les mains d'une seule personne. Ce qui pose problème en termes de démocratie."