Mouscron - Comines Les feux de signalisation du carrefour de la chaussée du Risquons-Tout et des rues du Christ, Marlière et Dragon vont être remplacés.

Depuis quelques semaines, la circulation au niveau du carrefour formé par la chaussée du Risquons-Tout et les rues du Christ, de la Marlière et du Dragon paraît assez hasardeuse pour certains automobilistes. Les feux de signalisation étant en panne, ce sont les usagers venant des rues de la Marlière et du Christ qui ont la priorité. Une information pas toujours assimilée par certains conducteurs, ce qui provoque parfois des ralentissements.

Pourtant, comme le rappelle le commissaire Decabooter, le Code de la route ne laisse pas de place à l’hésitation en pareil cas. "Lorsque, comme dans ce carrefour, les feux sont en panne, la signalisation verticale, à savoir les panneaux, est la seule valable. La signalisation au sol n’est quant à elle qu’une indication."

Cette situation est évidemment temporaire. Faute de pouvoir réparer les feux défectueux, il a été décidé de les remplacer. "Ces feux sont très anciens", détaille Marie-Hélène Vanelstraete, échevine de la Mobilité et de la Sécurité routière.

"Il n’y a donc plus moyen de retrouver les pièces pour les réparer. On a d’ailleurs fait venir des techniciens de firmes spécialisées qui n’ont pas su résoudre le problème. Nous les remplacerons donc par de nouveaux, qui seront plus souples et programmables." Les travaux devraient ainsi débuter au plus tôt fin octobre, début novembre.

Le carrefour va également connaître un nouveau visage. En effet, un projet immobilier va bientôt se concrétiser au coin des rues du Dragon et du Christ. "Avec ce dernier, un tourne-à-droite verra le jour de la rue du Dragon vers celle du Christ. Cela permettra de dégager le carrefour. Un îlot sera également créé et les trottoirs seront aménagés. Nous devons tenir compte de tout cela pour l’installation des nouveaux feux."

En attendant, le carrefour en question n’est pas forcément plus sujet à des accidents depuis ce problème de feux. "Nous avons fait l’historique de l’accidentologie à cet endroit", souligne Marie-Hélène Vanelstraete. "Nous y avons connu aussi quelques accidents alors que les feux fonctionnaient. Il n’y a pas eu d’augmentation sensible depuis qu’ils ne fonctionnent plus."

Mickaël Delfosse