Enola, une Française de 24 ans qui s’était présentée devant le tribunal correctionnel en provenance de Châteauroux, a été condamnée à deux années de prison. Les faits avaient eu lieu à Mouscron sur fond de rivalité amoureuse. Elle était poursuivie pour tentative de meurtre sur une autre femme, Séphora. La victime avait été touchée à l’épaule et au sein gauche, avec comme conséquence aussi un pneumothorax.

Les faits s’étaient donc déroulés dans les rues de Mouscron en novembre 2018. Enola sortait avec l’ex de Séphora mais les échanges de SMS étaient réguliers entre les différents protagonistes. Et les insultes pleuvaient. Séphora avait débarqué le jour des faits chez son ex pour avoir une explication. Le ton a fini par monter entre les deux et Enola a voulu s’en mêler, mais elle est descendue du logement, armée d’un couteau.

Les circonstances exactes sont restées floues. La défense avait relevé qu’il n’y avait pas eu de reconstitution et avait demandé une requalification des faits en coups et blessures. Elle avait sollicité le sursis.

Quant à la trajectoire du coup et à la volonté de tuer, elles ne sont pas tout à fait claires non plus. Enfin, pas pour le tribunal, car le ministère public estimait que la zone visée était à risques et que l’arme utilisée était potentiellement létale.

La prévenue était rapidement remontée dans l’appartement dans le but de laver le couteau et de le remettre dans le tiroir. Le tribunal avait demandé à la prévenue pourquoi elle n’avait pas appelé les secours. "Je ne connaissais pas le numéro", avait-elle dit.

La jeune femme risquait neuf ans. Elle écope donc de deux ans.