Ce lundi soir, en avant séance du conseil communal de la cité des Hurlus, l'officier à la Zone de secours de Wallonie picarde Luc Vandendorpe a été mis à l'honneur. En effet, après 40 années à rendre service à la population, Luc Vandendorpe va mettre un terme à sa carrière ce jeudi 1er octobre.

Entré dans le corps des sapeurs-pompiers de Mouscron le 1er janvier 1980, il est nommé pompier volontaire après un an de stage. Au fil des années, brevet après brevet, il accédera au grade d'officier.

"Tout au long de sa carrière, il a tenu à s'adapter aux évolutions que nécessite un métier aussi essentiel", souligne la bourgmestre Brigitte Aubert.

Au début des années 80, il faisait ainsi partie des premières équipes médicales urgentes envoyées au domicile des patients. "Ambulanciers, infirmiers et médecins étaient alors amenés à collaborer en vue de créer un service d'aide médical urgente, mieux connu aujourd'hui sous la dénomination SMUR."

En 2010, Luc Vandendorpe est engagé comme pompier professionnel avant de se mettre, en 2015, au service de la Zswapi après la fusion des services incendie.

Le commandant de la Zone de secours de Wallonie picarde, Olivier Lowagie, tenait également à rendre hommage à ce grand homme, de taille, de cœur et de talent. "C'est sans compter qu'il s'est investi en s'adaptant constamment. Il a toujours eu l'objectif unique de rendre le meilleur service possible à la population. Luc a vite compris que, quelle que soit l'époque, l'important pour les pompiers est d'être à la hauteur de ce que l'on attend d'eux. La qualité du service doit être la première des préoccupations. Son courage et sa persévérance lui ont permis de passer tous les brevets de pompier et d'atteindre le grade d'officier."

C'est un métier humainement riche qu'a connu Luc Vandendorpe. "Il y a eu de bons moments évidemment mais également de moins bons comme les disparitions de proches amis, de frères d'arme partis trop tôt que sont Jean-Marc Vandenbogaerde, Philippe Debaes et Serge Wastyn. Ces disparitions l'ont évidemment meurtri mais l'ont aussi rendu plus fort et leur étoile l'ont accompagné tout au long de sa carrière et lui ont permis, j'en suis convaincu, de maintenir une telle motivation jusqu'au bout."

Ce n'est cependant pas un véritable au revoir puisque Luc Vandendorpe a choisi de rester en tant que pompier volontaire. "Le statut de pompier permet à un pompier qui part à la pension de rester encore pompier volontaire et de continuer à servir la population. C'est ce que Luc a choisi."

En attendant, c'est une belle et longue retraite que nous souhaitons à Luc Vandendorpe.