L’idée est venue pendant le déconfinement, au mois de mai. Les gens retournant au supermarché, il était temps de remettre le local au goût du jour. C’est de cette idée qu’est née la BelgieBox. En septembre, les premières commandes voyaient le jour. Depuis, Nicolas Vandendorpe et Sarah Itoumaïne vivent à un rythme effréné, entre leur boulot respectif et les trentaines de préparations de boîtes hebdomadaires, mais ils n’en démordent pas.

Le concept de la BelgieBox est simple : faire livrer des produits frais des producteurs locaux directement chez vous. Et tout est artisanal ! "Je fabrique moi-même les cagettes qui servent de boîte. On cherchait à avoir cette touche d’originalité, quelque chose de réutilisable", explique Nicolas.

Chaque semaine, ce jeune couple passe commande auprès des producteurs locaux partenaires, prépare les box, et livre à travers la région de Mouscron. Avec comme fil rouge de leur projet, la passion de manger de manière saine et écoresponsable.

Cela va même plus loin. Avec le confinement, les producteurs de la région se sont donné du mal pour vendre leurs produits. Une coopération était alors la bienvenue. "C’est gagnant-gagnant. Ça nous permet de faire la promotion des fournisseurs. Certains clients adorent les produits locaux alors qu’ils ne connaissaient pas sa provenance. Désormais, ils peuvent se rendre directement à la ferme pour ses fruits et légumes."

Le jeune couple propose trois boîtes, deux hebdomadaires pour une ou deux personnes et une mensuelle. "On compte 18 produits qui proviennent de huit ou neufs producteurs différents." Parmi ces produits, on retrouve du chocolat, des fruits et légumes, des produits laitiers, ou encore du fromage. Une quatrième box a vu le jour récemment, spéciale 24h de Mouscron.

Un premier bilan peut déjà se dresser. D’abord d’un point de vue personnel, le couple ne se rend plus au supermarché. "La box nous suffit. C’est la preuve qu’on peut manger du belge tout le temps et que c’est suffisant", raconte Sarah. Ensuite, sur le plan social, "on redécouvre les gens de la région. Le local, c’est le retour au contact humain".

Manger local signifie manger plus cher pour certaines personnes. Sarah et Nicolas leur répondent unanimement. "On va mettre le prix pour une quantité parfois moindre, mais avec une valeur nutritionnelle beaucoup plus importante." Ce qui permettra à l’avenir pour de nombreux Mouscronnois, de changer, pourquoi pas, leurs habitudes de consommation.

Chaque semaine, Nicolas et Sarah aident les gens à cuisiner les aliments des box, avec des recettes maison, via les pages Facebook et Instagram de BelgieBox. Si vous souhaitez enfin passer commande, tout se passe sur leur site internet belgiebox.be.