Ce vendredi 23 octobre, le comité Hospital & Transport Surge Capacity a demandé à tous les hôpitaux généraux et universitaires du pays d'enclencher la phase 2A, ce qui signifie que 60% de la capacité en soins intensifs doivent être consacrés aux patients Covid-19.

À Mouscron, face à l'arrivée massive de citoyens touchés de plein fouet par le virus, le CHM avait déjà anticipé cette mesure en décidant d'augmenter sa capacité d'admission Covid-19 et de réserver davantage de lits pour les patients malade du Covid-19.

"Comme à chaque changement de phase, l’augmentation du nombre de lits induit une réorganisation de l’ensemble de l’offre de soins, souligne-t-on du côté du CHM. En effet, pour prendre en charge les patients qui contractent le virus et qui présentent des symptômes accompagnés d’une altération de leur état de santé nécessitant une hospitalisation, il faut du personnel qualifié."

Ainsi, pour répondre à ce besoin, les activités électives et planifiées sont interrompues. "Chaque patient concerné par ce report sera contacté personnellement. Le personnel, affecté aux services de chirurgie, sera dévolu à d’autres missions que celles habituellement accomplies. À partir ce lundi 26 octobre 2020, l’activité au niveau de l’hôpital de jour chirurgical est interrompue. Il est important de préciser que la réduction de l’activité reflète l’augmentation en besoin de personnel soignant pour prendre en charge les nombreux cas confirmés de Covid-19."

Pour l'instant, les consultations et les traitements sont maintenus. "Nous insistons sur le fait que l'hôpital est un lieu sûr !" Il faut en effet s'y rendre sans crainte. "Si une personne ne se sent pas bien, nous l'invitons à prendre contact avec son médecin généraliste. En tant qu’institution hospitalière, nous nous devons d’alerter la population et de l’inviter à respecter au maximum toutes les mesures avancées par le Comité de concertation national."