Le 1er juillet dernier, la Ville de Mouscron a inauguré ses Points d'Apport Volontaire. On retrouve ainsi 18 sites de PAV avec des conteneurs enterrés pour le verre mais également pour les déchets organiques. Les Mouscronnois les ont d'ailleurs vite adoptés !

"Les sites les plus fréquentés sont la rue de Menin, la rue de l'Enseignement et la rue du Blanc Pignon", dévoile Ann Cloet, échevine de l'Environnement. On constate même une augmentation de leur utilisation entre juillet et août ! "Au niveau des chiffres d'ouverture, on en compte 371 en juillet à la rue de Menin et 686 en août. Autre exemple à la rue du Village à Luingne où on comptait 260 ouvertures en juillet pour 480 en août. Au niveau du nombre de ménages différents à utiliser les PAV, il y en a eu 1507 en juillet pour 2138 en août."

Le tonnage de déchets récoltés via le PAV est quant à lui passé de 12 835 tonnes en juillet à 25 585 tonnes le mois suivant.

Évidemment, toutes ces données sont une bonne nouvelle pour le tonnage global de la commune. "On semble effectivement aller, cette année, dans la bonne direction. On compte pour le moment 23% % de déchets en moins par rapport à l'année passée à la même période." Si la fermeture de la déchetterie joue évidemment un grand rôle, l'échevine met également en avant un changement de mentalité chez les citoyens.

Une mentalité qui pourra encore évoluer d'ici le mois de janvier 2021 où seront inaugurés d'autres conteneurs enterrés, ceux destinés aux déchets ménagers résiduels. S'ils sont déjà installés, ils ne sont pas encore opérationnels. Ils sont cependant depuis quelques jours bien visibles puisque des housses particulières les recouvrent.

"Nous avons rentré un projet auprès de la Région wallonne pour qu'il soit subsidié. Ce projet, ce sont ces housses qui recouvrent pour le moment les conteneurs des déchets ménagers résiduels. Il y en a cinq différentes où les citoyens pourront retrouver divers conseils pour tendre vers le zéro déchet."

Parce que c'est bien là l'objectif de la commune, le zéro déchet. Et la cité des Hurlus, après avoir été un mauvais élève en termes de production des déchets, se donne les moyens pour y arriver via de nombreuses activités tout au long de l'année !