Alors qu'en France, le Sénat vient tout juste de valider une proposition de loi pour renforcer la lutte contre la maltraitance animale. De nombreux animaux dans le monde sont encore victimes d'attitudes abjectes. Fort heureusement, de multiples associations se battent au quotidien pour soutenir et protéger ces êtres vivants sans défense. Toutefois, bénévoles et responsables doivent souvent faire face à des cas bien malheureux et alarmants.

L'association Silence Animal a encore vécu le pire en prenant en charge Saika, une Amercian Staff âgé de 10 semaines. Achetée par un jeune couple ne sachant plus l'assumer, la petite chienne est arrivée au sein de l'ASBL, non pucée, non vaccinée et dans un état cadavérique.

"Ses propriétaires n'étant plus capables de la soigner, nous avons la petite Saika sous notre aile. Pesant que plus ou moins deux kilos, elle en aurait du faire huit kilos de plus et rejetait tout ce qu'elle mangeait. Nous sommes directement partis chez notre vétérinaire qui a prescrit des antibiotiques car son œsophage est complètement dilaté. Seulement, dans la soirée son état était loin de s'arranger", précise Dehlia Vandendriessche, responsable de l'association Silence Animal.

Face aux conseils du vétérinaire, les membres de l'association devait penser à l'euthanasie ou se rendre à Gand afin que Saika soit opérée. La petite chienne a donc été opérée en urgence. "Aujourd'hui, cette petite American Staff a une sonde gastrique posée pour 4 semaines avant une nouvelle opération. A ce jour, elle a déjà pris 700 grammes et nous devons continuer à l'alimenter toutes les 3h".

L'équipe de Silence Animal cherche actuellement des parrains ou marraines pour accompagner cette petite boule de poils.