Dernièrement, Rudi, âgé de 52 ans, devait comparaître devant le tribunal correctionnel de Tournai pour des faits commis du 14 janvier 2019 au 29 mai 2019. On reproche au prévenu d'avoir harcelé son ex-compagne. Visiblement, cet amoureux transi vivait très mal la séparation et envoyait donc des messages intempestifs. 

"Je reconnais les faits. A cette époque, je n'acceptais pas la séparation. Aujourd'hui, chacun a refait sa vie et nous sommes en bons termes"
, précise Rudi devant la barre.

N'ayant pas d'antécédent judiciaire, le représentant du ministère public requiert une suspension simple du prononcé. 

"Mon client a, à l'heure actuelle, reconstruit sa vie. C'est un véritable accident de parcours. Comme le représentant du ministère public, je sollicite une suspension simple du prononcé"
, déclare l'avocat du prévenu.

Le jugement sera prononcé le 28 juin.