Mouscron - Comines La bibliothèque de Mouscron est en cours de réaménagement, à tous les étages.

Fermer la bibliothèque de Mouscron plus de deux semaines, c’était un mal nécessaire pour mener à bien le projet de réaménagement imaginé depuis près de deux ans. Derrière les portes, ça fourmille dans tous les coins et les 32 employés que compte la bibliothèque publique mettent la main à la pâte.

"On planche sur ce réaménagement depuis 2017", explique Olivia Verschaeren, qui a piloté le projet. "On est parti du constat que les gens ont besoin de place pour s’installer, ce qui implique d’exposer moins de livres. C’était trop cloisonné, on voulait recréer de l’espace et laisser respirer." Tout en créant des lieux où les gens pourront se poser et feuilleter l’un ou l’autre document, voire en discuter.

Un tri a donc été opéré dans les collections de livres dont dispose la bibliothèque de Mouscron. "40 000 documents seront encore exposés." Ce sera un peu moins qu’avant la fermeture, mais les quelque 110 000 autres se retrouveront toujours dans la réserve.

Avant de se lancer dans ce vaste chantier, les bibliothécaires se sont inspirés de ce qui se faisait ailleurs, ont eu recours à un consultant, et n’ont pas non plus hésité à écouter les attentes de leurs visiteurs.

La classification par ordre alphabétique ou par public-cible va donc laisser place à celle par thèmes. "On a choisi de mélanger les livres pour adultes et ceux pour la jeunesse qui traitent du même sujet", poursuit Olivia Verschaeren. "Par exemple, sur le thème des mathématiques, les livres adultes seront juste à côté des livres jeunesse."

Pour les habitués de la bibliothèque, le troisième étage sera toujours tourné vers la recherche documentaire. Le deuxième étage fera la part belle aux romans, adultes, adolescents et jeunes confondus, tandis que le rez-de-chaussée verra la ludothèque s’agrandir.

Un nouveau coin sera également dédié à la créativité de chacun. "On compte développer une niche créative fil et papier, avec des livres et du matériel à disposition. L’idée est, par exemple, qu’un club de couture vienne s’y installer pour coudre. Les autres clients pourraient alors s’intéresser à la pratique."

Les mangas, BD, CD, DVD et l’espace public numérique (EPN) y trouveront aussi leur place. Il ne reste maintenant plus qu’à patienter jusqu’au 2 mai pour apprivoiser cet espace revisité.

Dans le projet de réaménagement de la bibliothèque, aucune dépense n’a été réalisée pour l’instant. "Uniquement pour un pot de peinture quand il a fallu remettre un mur à neuf", plaisante Olivia Verschaeren, la bibliothécaire chargée du projet.

Pour le reste, le même mobilier a été utilisé. "On a fait avec ce qu’on avait, et en tenant compte de la configuration des lieux, qui a aussi eu un impact sur le réaménagement. Les éventuels achats seront pour plus tard."

La bibliothécaire n’exclut pas d’acquérir des fauteuils, notamment, pour permettre aux visiteurs de s’installer entre les rayons. "On verra comment ça évolue. Mais on s’adaptera aux attentes et aux envies des clients", prévient déjà Olivia Verschaeren.