Ce lundi soir, lors du conseil communal qui s'est tenu en visioconférence, Ann Cloet a présenté le budget 2021 de la cité des Hurlus à l'ensemble des conseillers communaux.

Un budget qui, comme l'échevine l'avait annoncé quelques heures plus tôt, avait été plus difficile à élaborer vu les incertitudes liées à la situation actuelle de la crise sanitaire. Ann Cloet a tout de même pu dévoiler des dépenses stables par rapport au budget initial de 2020 qui a notamment permis la mise en provision estimée de 4 millions d'euros.

L'opposition s'est exprimée après la présentation des différents chiffres. Ainsi, pour Simon Varrasse, chef de groupe Écolo, ce budget est très hypothétique au regard de la situation sanitaire. "Il faut s'attendre à ce que la réalité soit beaucoup plus difficile que ce qui est présenté. Les recettes seront moindres et les dépenses seront plus importantes."

Pour le chef de groupe Écolo, si 2021 ne sera pas une année de tout repos pour le budget de la commune, les années suivantes ne le seront pas non plus. "N'oublions pas que la dotation que la Ville octroie au CPAS va très fortement augmenter dès 2023. Signalons aussi que l'intercommunale IEG ne pourra plus aider la commune de manière aussi conséquente qu'avant. Les prochaines modifications budgétaires seront sans doute douloureuses. Il faudra donc faire des arbitrages difficiles."

Si, d'habitude, Écolo vote défavorablement au budget proposé par la majorité CDH-MR pour une question de vision et de choix politiques qui ne sont pas partagés, voire un manque de transparence, les Verts se sont cette fois abstenus vu la situation difficile qui se profile.

Du côté du PS, on comprenait également que la situation est particulière. Certains points étaient relevés tel que l'investissement de 350 000€ prévus à l'extraordinaire pour la mise en conformité de l'église des Pères Barnabites.

"Une somme qui vient s'ajouter à 500 000€ après la modification budgétaire pour la toiture et menuiseries du site. Cela commence à faire beaucoup d'argent", détaille la cheffe de groupe Fatima Ahallouch. "C'est un dossier intéressant qu'il faut suivre, un véritable moteur dans le quartier. On est demandeur de le voir vite avec des projets concrets pour la population. Il y a des villes qui vendent leur patrimoine de ce type-là parce que cela a un coût important. On a décidé de faire un autre choix à Mouscron, il faut que cela se concrétise par quelque chose pour les habitants."

Le groupe socialiste déplorait également l'absence de relance économique, sportive, associative, culturel, etc. "On s'attendait à ce que la Ville prenne des initiatives. Cela manque cruellement. On sait qu'il faut être prudent mais un budget donne aussi une vision et une ambition politique."

Le PS s'est également abstenu, Mouscron Populaire et la majorité ont voté favorablement.