Alors que l'idée d'un nouveau lockdown est de plus en plus évoquée, on commence à se retrouver dans des situations connues lors de la première vague, il y a quelques mois.

À Pecq, le bourgmestre Aurélien Brabant vient par exemple de prendre une ordonnance portant à l'interdiction des visites dans les établissements d'hébergement et d'accueil de personnes âgées, les maisons de repos.

Une mesure qui a été prise vu l'accroissement exponentiel du nombre de cas au sein de la commune, en ce compris au sein des maisons de repos. Dans son ordonnance, le bourgmestre explique que l'autorisation de visite pourrait induire la propagation du virus dans les établissements où le public est faible et à risque élevé de contamination.

Ainsi, les visites sont totalement proscrites dans les maisons de repos situées sur le territoire de l'entité, à savoir le Home Général Lemaire à Herinnes et la Résidence des Templiers à Pecq. Le tout jusqu'au 9 novembre prochain, au minimum.