Mouscron - Comines Les différents véhicules sont bien inspectés avant de pouvoir prendre part à la course.

Pour pouvoir participer au stock-car, il n’est pas nécessaire d’être un grand expert en mécanique ! "Certains participants sont d’ailleurs incapables de changer une roue, raconte Hélène Baudart. Heureusement, ces derniers ont toute une équipe derrière eux."

Du côté des participants, on retrouve évidemment des hommes mais aussi des femmes, 28 sont ainsi inscrites. Elles disputeront deux manches. Les plus jeunes ont également droit à leur moment. Le vendredi, une démonstration junior est prévue pour les jeunes entre 14 et 18 ans qui pourront soumettre leur autorisation parentale. Si une bonne majorité des participants sont issus de la région, d’autres viennent d’assez loin. On retrouve ainsi des habitués en provenance de Liège, du nord de la France, etc.

S’il suffit d’être équipé d’un véhicule, bien évidemment, et d’un permis de conduire, les organisateurs ne badinent pas sur la sécurité. En effet, les véhicules sont bien inspectés lors du contrôle technique du samedi soir. "Ce contrôle est strict , confirme Cédric Iemans. Les participants doivent ainsi être équipés d’un casque, d’un extincteur dans la voiture, de la ceinture de sécurité accompagnée d’un renfort."

Si la sécurité des participants est prise au sérieux, il en va de même pour celle des visiteurs. "Un fossé est effectivement creusé tout autour de la piste afin de constituer une protection pour les spectateurs. Les véhicules sont ainsi arrêtés dans leur course en cas de perte de contrôle."

Au rayon environnemental, un service de récupération agréé par la Région wallonne est chargé de récupérer toutes les épaves des véhicules. À la fin de l’événement, le site est ensuite complètement nettoyé.

Les organisateurs peuvent également compter sur des sponsors et de nombreux bénévoles sans qui l’événement ne pourrait se tenir. "On peut compter sur 80 personnes pour l’événement pour tout ce qui est comptage, signalisation, dégager les voitures, cuisine et bar, montage et démontage, etc." , explique la secrétaire. "Ce n’est pas toujours évident de trouver mais ici, c’est comme une grande famille !"