Un Mouscronnois âgé de 31 ans comparaissait dernièrement à la barre du tribunal correctionnel de Tournai suite à des faits de coups et blessures commis à Pecq. Si le jeune homme ne contestait pas véritablement les faits commis le 16 mai 2016 au sein d'un café de l'entité, il tentait néanmoins de les nuancer.

"Durant l'altercation qui m'a opposé à la victime, nous nous sommes tous les deux portés des coups. On se maintenait et il est finalement tombé. Je ne sais pas si sa chute est due à la bagarre mais, en tout cas, il était alcoolisé", expliquait-il à la barre du tribunal correctionnel.

Ce fait n'est cependant pas le plus grave que le prévenu a pu commettre. Le jeune homme a en effet déjà un casier judiciaire bien fourni en faits de violence. Il a notamment déjà été condamné à une peine de travail de 150 heures suite à des faits de coups et blessures et rébellion. Cette fois-ci, le représentant du ministère public réclamait une peine de six mois sans s'opposer à l'octroi d'un sursis simple.

Son avocat résumait ce fait comme une bagarre de café qui arrive après la consommation d'alcool. "En réalité, la victime et mon client se connaissent. Ils se sont retrouvés tous les deux au café alors qu'un petit concert y était organisé. Les deux hommes étaient sous l'influence de la boisson et une petite bousculade a fait dégénérer les choses."

Une dernière erreur de jeunesse pour le prévenu ? Espérons-le. D'autant plus que, depuis lors, il est devenu papa. Une possibilité pour lui de s'assagir. Le jugement sera rendu le 17 décembre.