Depuis quelques jours, une enquête publique est en cours du côté de Ploegsteert, dans l'entité de Comines-Warneton. Cette dernière vise ainsi la demande de la porcherie Taveirne qui souhaite démolir neuf anciennes porcheries industrielles et en reconstruire quatre de 2 525 porcs, pour un total de 10 100 porcs, à la rue du Petit Pont. "À proximité immédiate du Mémorial, de Plugstreet et des lieux de mémoire", précisent le Cadec, Comité pour l'aménagement et l'environnement à Comines-Warneton, et le Collectif Stop aux élevages démesurés à Comines-Warneton et ailleurs.

Ces derniers rappellent que le 15 décembre 2016, en réunion publique, l'exploitant avait fait part de son intention de renoncer à ce projet de reconstruction ainsi qu'à la destination porcine du site. "Tous ceux qui animent, aiment et fréquentent ce secteur s'étaient réjouis de cette annonce. Et, de fait, depuis la démolition des anciennes porcheries, une nette amélioration de la situation se fait sentir."

Nos interlocuteurs expliquent ainsi que cette enquête publique leur fait l'effet d'une douche froide. "Nous demandons aux autorités de ne pas accepter cette nouvelle demande. Les installations, qui dataient de plus de 50 ans, sont déjà largement rentabilisées. Il faut tourner la page. Il nous semble malsain de conditionner une renonciation au projet à l'approbation d'un autre projet d'extension qui n'est même pas encore introduit. Nous espérons que les autorités ne céderont pas à ce chantage."

Rappelons qu'il est possible de réagir à ce projet jusqu'au mercredi 17 février avant 11h en adressant un courrier à l'administration communale de Comines-Warneton (Hôtel de Ville, place Sainte Anne 21) ou par mail via environnement@villedecomines-warneton.be.

Le dossier complet peut quant à lui être consulté jusqu'à la clôture de l'enquête publique, du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et les après-midi des lundi et mercredi de 14h à 16h30, 16h le vendredi.