Le patron des enfants sages a immortalisé l’inauguration du grand sapin vert, vu du ciel.

C’est presque une révolution. Pour la première fois, à Comines, le sapin de Noël trône sur la Grand-Place.

"Auparavant, cet incontournable symbole des fêtes prenait ses quartiers d’hiver sur le terre-plein du rond-point. Mais l’imposant arbre bouchait alors complètement la vue de l’artère commerçante et nécessitait l’installation de tendeurs métalliques, pour en assurer la stabilité, au risque de rendre parfois la circulation dangereuse", explique la bourgmestre Alice Leeuwerck (Ensemble).

Sans compter qu’à cet endroit, le grand sapin vert réduisait aussi le champ d’action des caméras de surveillance et obligeait parents et enfants à traverser la chaussée pour se faire prendre en photo dans le décor de fête. "Pour toutes ces raisons, nous avons pris la décision de le déménager au centre de la Grand-Place, dans le cadre d’une réflexion qui se voulait aussi écologique", résume la mayeure cominoise.

Un sapin participatif et écolo

La Ville de Comines a ainsi fait appel à la population pour revisiter ce grand classique des fêtes. "Nous avons souhaité que notre sapin ne laisse pas, ou presque, d’empreinte carbone. Notre résineux a ainsi été offert par la famille Bourdon qui réside au pied du moulin de Ten Brielen", raconte Alice Leeuwerck en retraçant les origines locales du conifère.

Quatre familles se sont ainsi manifestées. "Le cahier des charges imposait que le sapin mesure au moins 12 mètres de haut. Et les services communaux ont assuré l’abattage et le transport jusqu’à la fosse d’installation, creusée, de manière durable et réutilisable, au centre de la place", résume notre interlocutrice qui sait qu’elle peut déjà compter sur trois autres arbres de Noël pour les années à venir.

"À ce berceau du terroir s’ajoute la participation collective des Cominois. Celle des commerçants, tout d’abord, qui, à l’unisson, ont adopté la thématique d’ornement du sapin, aux couleurs de la fête. Le rouge et le blanc. Et puis surtout la collaboration du CPAS, et de sa ferme d’insertion, à l’origine de toutes les décorations, réalisées en palettes de bois de récupération" , é numère, à n’en plus finir, notre interlocutrice, intarissable sur les vertus et qualités du sapin cominois.

Concours de photos

Vendredi dernier, c’est un hôte un peu particulier a qui inauguré l’arbre de Noël. Saint Nicolas, qui est fort occupé ce jour, dit-on, est descendu du ciel, en bon acrobate, depuis le clocher de l’église Saint-Chrysole. Et n’a pu résister à prendre en photo le millier de personnes réunies pour l’occasion.

"C’est aussi une première du genre que l’on doit au service club Inner Wheel Europa. Et à la prestation extraordinaire du saint patron des enfants qui travaillerait, le reste de l’année, pour le compte d’une petite société régionale flandrienne de Geluveld, Highworks, spécialisée dans l’entretien et la rénovation des édifices religieux", dévoile, avec malice, la bourgmestre. Avant de lancer une invitation aux Cominois à participer, jusqu’au 15 janvier, à un concours de photos en famille, devant le sapin vert. Et en envoyant leurs portraits, par la poste ou par e-mail, à la maison communale.