"Ce n'est pas moi, ce sont les autres", une expression qui qualifierait bien Jéremie, poursuivi par le tribunal correctionnel de Tournai pour trois préventions en matière de coups et blessures. Le 25 mai 2019, il aurait donné plusieurs coups à l'égard de deux mineurs. "Ces individus ont agressé ma soeur à proximité de la gare de Comines. Je passais par hasard et j'ai vu que ma soeur était à terre, en sang", a précisé le prévenu à la barre. "Je n'ai donné aucun coup. J'ai simplement attrapé les deux hommes et je les ai collés au mur, pas de la manière la plus douce". Sur l'interpellation de la juge Tabet, le prévenu a dû s'expliquer sur les certificats médicaux des victimes ainsi que sur les photos des coups. "C'est ma soeur qui a porté des coups pour se défendre". Un témoin a indiqué que "Jéremie avait fait un carnage et qu'elle avait réellement eu peur pour les jeunes victimes", a tenu à préciser le représentant du ministère public...

"J'ai simplement voulu me défendre".

Le même jour, Jéremie aurait donné un coup de poing à l'égard de l'ex-compagnon de son ex-compagne. "Il ne cessait pas de nous importuner, j'ai porté plainte à plusieurs reprises mais sans succès". Le 15 février 2019, une nouvelle fois, le prévenu se serait montré violent auprès d'un dénommé Christian. "Je reconnais les faits", a poursuivi l'homme de 24 ans. "J'ai failli avoir un accident avec un autre véhicule et cet individu s'est interposé. Pour aucune raison valable, il a commencé à me porter des coups. J'ai simplement voulu me défendre".

Selon le représentant du ministère public, dans ses déclarations, le prévenu se défend systématiquement et se comporte comme un super-héros. Une peine de deux ans de prison a donc été requise. Au niveau de la défense, une peine de travail a été sollicitée. "Il faut tout de même avoué que cet homme prénommé Christian est connu de la justice pour être un véritable criminel". "Il a 40 ans de plus que votre client et ne possède aucun antécédent judiciaire", a conclu le Procureur du Roi. Le jugement sera prononcé le 21 juin.