Cargill œuvre en divers secteurs à l’échelle mondiale : dans l’agroalimentaire, l’agriculture et l’élevage, les produits alimentaires, la santé et la pharmacie, la gestion des risques industriels et financiers, l’électricité et le gaz. À Mouscron, l’entreprise américaine dispose d’une usine très automatisée dans le traitement du chocolat.

En septembre 2020, Cargill annonçait la construction d’un impressionnant bâtiment au sein du zoning hurlu jouxtant son site. À quoi correspondent les 18 millions € investis dans ce projet sur le point d’éclore ? "C’est un centre à la pointe de la technologie dédié à mieux servir nos clients en offrant un espace innovant pour découvrir le monde du cacao et du chocolat et co-créer aux côtés de chefs de classe mondiale, d’experts sensoriels et d’ingénieurs chocolatiers pour produire de nouveaux produits passionnants, produits avec des tests, un raffinement et une modélisation de production plus rapides pour une mise sur le marché plus rapide", indiquait hier un communiqué de Cargill précisant l’inauguration du site, le 31 mai, en présence d’Elio Di Rupo notamment.

De quoi découvrir et exploiter davantage encore l’univers de cet or noir et de probablement tenter pour l’entreprise d’améliorer par la même occasion son image continuellement écornée au travers de rapports de personnalités de haut rang et d’émissions télévisées (déforestation en Amazonie, spéculations et prises de profit massives selon un ancien rapporteur de l’ONU, enfants travaillant pour la filière cacao en Côte d’Ivoire selon un reportage d’Envoyé spécial en 2019…)