Nadine Salembier s’est taillé une réputation dans le domaine des soins, pour les êtres humains et pour les animaux

Nadine Salembier n’est pas du genre à chercher les honneurs. Loin de là. Cette Cominoise de 85 ans, fondatrice des salons Beauté&Vie et présidente de la Société protectrice des animaux (SPA) de Comines-Warneton, a pourtant un incroyable parcours.

Votre cœur balance entre le spa et la SPA finalement ?

"Ce sont deux choses différentes bien sûr. Mais c’est à chaque fois centré sur le bien-être. Celui des personnes et celui des animaux."

Mais votre carrière a commencé avec les spas.

"En fait, j’ai tout d’abord commencé des études de kiné et puis, j’ai trouvé le prince charmant. Je me suis mariée et je suis partie en Afrique. En revenant, j’ai fait des études d’esthéticienne. Ce métier, je l’ai choisi parce que je voulais m’occuper des autres. J’ai ouvert un premier salon de beauté et de bien-être à Comines au début des années 1960. J’ai aujourd’hui deux salons Beauté&Vie en propre en Belgique. À Comines et à Bruxelles. J’ai aussi des salons en franchise, à Casablanca, Taïwan…"

Vous vous êtes fait un nom au point de devenir fournisseur de la Cour de Belgique.

"Tout à fait. En 2003, le Palais royal m’a appelée pour la reine Mathilde qui était alors la fiancée du prince Philippe. J’ai cru à une blague au début. Et aujourd’hui encore, je m’occupe des soins de la reine Mathilde. Le Palais prend rendez-vous et la Reine vient dans mon salon comme tout autre client. Elle veut être considérée comme une cliente comme les autres. Et puis vous savez, toutes mes clientes sont des reines. J’ai une réelle reconnaissance pour elles. C’est grâce à elles que j’ai pu bâtir ma carrière.

Malgré ça, vous conservez votre salon à Comines ?

"Ah oui. C’est mon bébé. C’est là que tout a commencé. Et puis, j’aime ma ville. À Comines, des clients viennent de Dunkerque, d’Arras, de Paris…"

Et puis, à Comines, vous avez aussi créé la SPA il y a une trentaine d’années.

"J’ai toujours aimé les animaux. Je suis d’ailleurs née dans une ferme à Comines. J’ai été bénévole au Refuge à Mouscron et puis je me suis formée à Veeweyde à Bruxelles avant de fonder la SPA à Comines. J’ai commencé dans le jardin de mon bureau avec sept chiens à l’époque. La commune m’a ensuite beaucoup aidée. Notre site se trouve aujourd’hui sur un terrain communal et nous l’avons développé. Il a été répertorié comme le plus beau refuge du Hainaut il y a 5 ans."

Et là aussi, à la SPA, vous vivez de belles histoires.

"Nous avons une formidable équipe de bénévoles. Nous sommes utiles pour les animaux mais pas seulement. Nous accueillons par exemple des articles 60 et nous sommes ainsi devenus une sorte de centre de réinsertion socioprofessionnelle. Nous recevons aussi parfois des jeunes passés par le tribunal de la jeunesse. Ils arrivent avec une histoire. Au début, ils roulent des mécaniques. Et puis, ils se détendent. Ils s’impliquent. Ils se lèvent le matin. Un jeune m’a même récemment demandé de l’engager. Et ça, ça fait chaud au cœur."

Un beau geste

Au sein des locaux de la SPA de Comines-Warneton qu’elle préside, Nadine Salembier a organisé mercredi dernier une petite fête pour un garçon de 14 ans. Le garçon qui fêtait son anniversaire s’appelle Clément Joseph.

"Il m’avait envoyé un message, explique la présidente de la SPA cominoise. Il fêtait son anniversaire et il voulait nous donner l’argent qu’il avait reçu parce qu’il aime bien les animaux. Il voulait nous donner ses 70 €. Mon cœur était tout gros pour ce gamin. Je ne voulais pas accepter l’argent comme ça. Nous avons alors organisé une petite fête et nous avons fabriqué un chèque pour officialiser le don. C’est un geste fort de sa part et je voulais que cet enfant en soit remercié."

Pour la photo, Clément a posé avec un petit chien qui venait d’être abandonné une heure plus tôt. "Une personne venait de le déposer au refuge. Ce petit chien tremblait comme une feuille. Clément l’a pris dans ses bras pour la photo et le chien s’est calmé. C’était très touchant."