Gérard Nauw poursuivra son travail avec les jeunes

OSTICHES À Ostiches, les dirigeants ont pris l’option d’intégrer un maximum de jeunes à leur noyau A. Et Gérard Nauw s’est inscrit dans cette politique.

“La saison passée, 8 juniors ont eu l’occasion à un moment donné de commencer une rencontre. Nous allons poursuivre dans cette optique.”

La seule déception de Gérard a trait au… classement général. “Nous sommes restés longtemps proches du top 4 mais nous avons terminé par un 0 sur 9 et nous avons fini 9e. Par contre, obtenir 50 points était un super bilan. Avec 50 unités, via le tour final, certaines équipes sont déjà montées par le passé. Mais bon, le championnat était ouvert et les équipes très proches. Mais l’année de la confirmation est souvent la plus difficile.”

La base du noyau est restée stable. “Jérémy Dubois a préféré les conditions d’Anvaing aux nôtres. C’est son choix. Le départ d’Arnaud Frébutte ne me dérange pas dans la mesure où le garçon part plus haut, à Acren. Par contre, je déplore la manière puisqu’il nous avait donné sa parole. J’avais quelques idées en matière de transferts mais le comité souhaitait garder sa ligne de conduite en privilégiant les jeunes. Je peux le comprendre. Nous avons réalisé de bons transferts avec six garçons de moins de 23 ans.”

Pour resserrer encore plus les liens, Gérard a emmené ses troupes à Surice en week-end. “Nous y avons affronté l’équipe locale, qui évolue en P3 namuroise. Le président est un ami. Nous avons été reçus comme des rois.”

Gérard estime que la série sera encore plus forte que la saison passée. “Se renforcer était une nécessité. La 2A devient de plus en plus intéressante. On y joue de mieux en mieux au foot. Il faudra prendre le bon wagon et engranger des points très vite. Des équipes comme le Pays Blanc vont tenir le haut du pavé mais en ayant affronté Péruwelz, je me demande si le promu n’est tout simplement pas le grand favori. Quelques joueurs m’ont impressionné. Quoi qu’il en soit, beaucoup se battront pour le tour final… ou le maintien.”



© La Dernière Heure 2012