Quelques heures après son arrivée au parc Pairi Daiza, l'orang-outan Gempa – un mâle de 11 ans provenant du zoo de Prague (Tchéquie) – a été été rejoint par Sinta, une femelle orang-outan de 22 ans qui s'offrait jusqu'alors au regard des visiteurs du zoo de Stuttgart (Allemagne). Ce couple de grands singes originaires de Sumatra – les premiers qu'accueille le domaine animalier de Cambron-Casteau (Brugelette) – partagera son nouvel habitat dans la maison de l'artisan, au coeur du royaume de Ganesha où un espace de plus de 1100 m2 – dont 950 m2 de verdure – a été spécialement aménagé pour eux. Sinta et Gempa ont été sélectionnés par des coordinateurs de l'European Association of Zoos and Aquaria (EAZA) pour participer au programme de reproduction depuis Pairi Daiza.

L’Orang-outan de Sumatra (Indonésie) est l’une de deux espèces d’orangs- outans existantes. Contrairement à leurs comparses de Bornéo, les orangs- outans de Sumatra sont plus frugivores et insectivores. Ils se déplacent principalement d’arbres en arbres, évitant de poser le pied sur terre. La présence du tigre de Sumatra dans son habitat naturel étant vraisemblablement la raison de cette prudence innée. Alliant force et agilité, l’orang-outan se caractérise par sa couleur rousse, ses longs bras et jambes et ses pouces opposables lui permettant de s’agripper aux arbres avec une force quatre fois supérieure à l’humain. Ils sont aussi très agiles de leurs doigts et capables de confectionner des outils leur permettant de capturer aisément des insectes tels que les termites ou d’extraire le miel d’un nid d’abeille.

L’orang-outan de Sumatra est une d’espèce en état critique d’extinction sur la UICN Redlist. Le dernier comptage en date (2004) ne dénombrait plus que 7300 orangs à l’état sauvage (île de Sumatra).
Leur extinction est principalement due à la déforestation de leur habitat, ainsi l’île de Sumatra a perdu plus de la moitié de sa superficie de forêt sur les 30 dernières années en faveur des exploitations de palmiers producteurs d’huile de palme. La forêt tropicale de Sumatra est l’unique endroit au monde où cohabitent tigres, éléphants, rhinocéros et orangs-outans. Sauf, sursaut majeur des autorités, la disparition de cette forêt mènera inévitablement à la disparition de ces espèces d’animaux et d’une bonne partie de la flore tropicale. Par ses habitudes frugivores, l’orang-outan est un des garants de la dispersion de graines et donc de la biodiversité de la planète.

Les orangs-outans venant d'élire domicile à Pairi Daiza ont fait le trajet en compagnie de leurs soigneurs allemands et tchèques. Ceux-ci resteront au parc pendant quelques jours afin de faciliter les premiers contacts entre ces deux nouveaux cohabitants. Même si les nombreux visiteurs du parc sont d'ores et déjà impatients de les découvrir, tout le temps nécessaire à une acclimatation en douceur à leurs soigneurs et leur nouvel environnement leur sera laissé.

© DR
 
© DR
 
© DR
 
© DR