Tournai-Ath-Mouscron

La structure mise en place au début de l'année 2017 connaît un véritable succès.

La Basket Academy, c’est en quelque sorte l’enfant de Stéphane Mevis, le fondateur de cette structure qui propose différents services (coaching, préparation physique, diététique, coaching mental, etc.) auprès des clubs et des joueurs. “Le projet a largement dépassé le plus petit de mes souhaits”, admet Stéphane Mevis. “Nous avons pris en charge entre 80 et 100 joueurs durant cette intersaison.”

Le coach originaire de Mouscron privilégie pourtant la qualité à la quantité. “Les séances se font avec huit joueurs maximum mais elles sont presque toujours complètes. Une séance-type, c’est 30 minutes avec un diététicien, 1 h 30 avec un coach basket selon un thème défini, puis ensuite ce sont des exercices avec un préparateur physique. Ce sont tous des jeunes joueurs motivés qui viennent participer. En tant que coach, on en sort heureux de voir ces jeunes être autant épanouis.”

Certains joueurs choisissent aussi des contrats annuels. Ils sont alors suivis durant toute la saison et reçoivent des services sur mesure, selon leur demande. "En ce moment, nous avons une joueuse qui est suivie par notre coach mental Geoffrey Mahieu", indique Stephane Mevis. "

Le concept a rapidement dépassé les frontières de la Wallonie picarde. “Nous avons commencé dans une salle mise à disposition à Mouscron, puis nous avons eu des demandes venant de plus loin, donc nous sommes allés à Havré tenir quelques séances, puis même près de Namur grâce à Jan Callewaert (NdlR : coach en D1 féminine) qui collabore avec nous. Le contact a d’ailleurs été tellement bon que l’endroit risque de devenir une récurrence.”

Il faut dire que ces séances sont plutôt attractives pour les jeunes basketteurs avides d’un apprentissage supplémentaire de niveau professionnel. Stéphane Mevis a pour cela fait appel à une équipe complète composée de préparateurs physiques, diététiciens (il en recherche d'ailleurs pour compléter le staff), mais aussi de coaches de renom comme Pascal Angillis (ex-Spirou) ou Jan Callewaert.

"Je n'aurais jamais pensé rencontrer tous ces gens en lançant mon projet", sourit-il. "Nous avons aussi un accord avec Serge Crevecœur (NdlR : coach de Pau-Orthez, en France), mais depuis son départ du Brussels, c’est devenu compliqué. Nous allons essayer d’avoir un créneau avec lui en novembre."

Après quelques mois d'existence, la Basket Academy est en tout cas une vraie réussite. "Nous nous sommes même étendus un peu trop vite à mon goût. Nous allons un peu calmer le jeu même si nous avons aussi des contacts pour nous étendre dans le Nord de la France ainsi que dans les autres provinces belges.”

Plus d'infos