Jusqu'à présent, les voyageurs européens à destination du Royaume-Uni pouvaient toujours se rendre dans le pays avec une carte d’identité. Toutefois, en raison du Brexit, dès le 1er octobre, de nouvelles règles assez majeures s’appliquent aux voyageurs. Ainsi, la carte d'identité ne sera plus le seul document demandé pour passer la Manche. Tous les voyageurs de l'Union Européenne devront donc présenter un passeport en cours de validité. Pour les séjours de plus de plus de trois mois, un visa est alors demandé.
 
Si vous rêvez d'un voyage d'un jour à Londres ou à Cambridge, il ne faudra donc plus s'y prendre à la dernière minute si vous ne possédez pas de passeport. Une conséquence majeure du Brexit, comme beaucoup le savent, depuis le 1er janvier, le pays est sorti de l'Union Européenne. Une nouvelle loi sur l'immigration a donc été mise en application et il n'est donc plus possible d'entrer ou sortir comme on le souhaite au sein du Royaume-Uni.
 
Réticence des voyageurs 
 
Très convoitée par les touristes, cette destination risque d'en payer les conséquences. "Avec l'obligation du passeport, le Royaume-Uni est une destination qui est véritablement freinée. Avant, on pouvait faire des séjours de courtes durées ne nécessitant que la carte d'identité. Lorsqu'on explique désormais l'obligation du passeport, les voyageurs sont plus réticents et ne sont plus intéressés de partir là-bas. Notre rôle est donc de les orienter vers une autre destination, il existe toujours des alternatives", déclare Ludivine Gallaix, responsable de Tournai Voyages. 
 
Lourdement impacté par la crise, cette agence de voyage ne voit pas cela énormément contraignant pour le secteur. "Nous nous sentons pas vraiment impacté par cette nouvelle règle car les amateurs de citytrips ne veulent pas se rendre qu'au Royaume-Uni, d'autres pays sont tout aussi intéressants. Le passeport n'est donc pas un problème majeur, tout le monde n'est pas en possession d'un passeport et vu le prix, les voyageurs trouvent des alternatives. En général, les personnes qui voyagent au sein du Royaume-Uni pour des raisons professionnelles possèdent déjà un passeport. C'est plutôt pour les voyageurs de quelques jours que cela pose question", conclut Ludivine de Tournai Voyages. 
 
Pour l'agence de voyage Gulliv'Air, les voyageurs à destination du Royaume-Uni sont aux abonnés absents. "Depuis la reprise, j'ai énormément vendu des citytrips pour Vienne ou encore pour Lisbonne mais aucun pour le Royaume-Uni alors qu'avant c'était une destination convoitée. Je ne sais pas si les personnes ne veulent plus s'y rendre à cause de la crise sanitaire ou le passeport. Nous n'avons pas encore assez de recul par rapport à cela. Dans tous les cas, les intéressés par cette destination seront informés comme il se doit sur les formalités demandées", conclut la responsable.