Un RAVeL sur la Ligne 81 à Ath: permis demandé pour la première phase

La Ville d’Ath sollicite un permis pour aménager en RAVeL (une partie de) l’ancienne ligne 81, entre Irchonwelz et Ormeignies.

F.H.
Un RAVeL sur la Ligne 81 à Ath: permis demandé pour la première phase
©EdA

Le conseil communal d'Ath a approuvé (non sans diverses critiques, y compris au sein du MR) le projet à l'automne 2020. Ce projet, c'est l'aménagement (partiel) de l'ancienne ligne ferroviaire 81, entre Irchonwelz (chaussée de Valenciennes) et Ormeignies (rue de l'Épinette). La Ville d'Ath a répondu à un appel à projets en 2019 dans le cadre d'un plan wallon appelé "Vision Fast 2030"; une subvention de 180 000€ a été promise, alors que l'investissement total approche les 500 000€.

Et la L287 vers Ghislenghien alors?

Beaucoup d’observateurs se demandent pourquoi la Ville a opté pour cette ligne alors qu’un projet vers le zoning de Ghislenghien via la L287 semblait plus pressant et pertinent (et moins coûteux?).

"L'objectif de l'appel à projet est de développer un réseau cyclable communal permettant d'assurer des liaisons sécurisées et balisées vers le réseau structurant (essentiellement le RAVeL), les zones d'habitat et les pôles d'activités (gare SNCB, écoles, lignes de bus, commerces,…)" note la Ville dans le dossier relatif à la demande de permis. Le zoning de Ghislenghien/Meslin semble effectivement mieux correspondre à la notion de "pôle d'activités".

La Ville souhaite peut-être patienter pour la L287 (vers Ghislenghien), en sachant qu’Infrabel risque bientôt de mettre hors-service cette ligne dédiée au fret, mais désormais en veilleuse depuis quelques semaines.

Projet à finaliser

Toujours est-il que le choix s’est porté sur la L81, ou du moins une partie de la L81. Car il faudra ensuite prolonger le RAVeL depuis Ormeignies vers Belœil (via Chièvres) d’une part, depuis Irchonwelz vers le centre d’Ath d’autre part. Ce dernier tronçon a été inscrit dans un autre appel à projets de la Région et il semble d’ailleurs être davantage porteur de sens puisqu’il permettra aux cyclistes d’éviter un tronçon de la chaussée de Valenciennes et le croisement avec la chaussée de Mons.

D’aucuns font également remarquer qu’il existe une jonction "douce" potentielle entre la chaussée de Mons et Ormeignies, via la rue Paul Pastur et ensuite le chemin de l’Agriculture jusqu’à la rue de la Fontaine. On pourrait même identifier cette artère comme une "rue cyclable" afin de mieux sécuriser les cyclistes.

Limiter le déboisement

La demande de permis aujourd’hui soumise à une enquête publique concerne un tronçon de trois kilomètres environ.

"Conscients de l'importance que joue cette ancienne ligne de chemin de fer en tant que couloir de biodiversité, nous avons été attentifs à limiter l'impact des aménagements sur le paysage et la biodiversité" souligne la Ville d'Ath. "Chaque fois que c'est possible, nous évitons d'utiliser l'ancienne assiette du chemin de fer en privilégiant le passage sur les chemins de remembrement ou en pied de talus. Afin de préserver au maximum le couloir vert que constitue l'ancienne ligne 81 et limiter le déboisement, le tracé emprunte des chemins de remembrement sur une longueur de 1441 m. Sur ce tronçon, les travaux de déboisement sont limités à maximum 2 m de largeur. Ailleurs, le déboisement sera réalisé sur une largeur maximale de 5 m.La voie cyclo-piétonne est de 2,5 m de large sur l'assiette de l'ancienne voie ferrée et de 3 m de large sur les voiries de remembrement.Des replantations sont prévues à proximité de la rue de l'Agriculture et à divers autres endroits. En outre, l'ensemble des arbres abattus seront broyés et le broyage sera réutilisé sur le chantier en reprofilage d'accotement."

L’enquête publique est ouverte jusqu’au 10 février

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be