Un nouveau bâtiment pour l'Athénée Royal d’Anvaing

Le chantier devrait débuter en août prochain pour se terminer début 2026.

M.P.
Un nouveau bâtiment pour l'Athénée Royal d’Anvaing
©D.R.

Le projet de la reconstruction complète de l’Athénée Royal et du rapatriement de l’Institut paramédical de Renaix répond à des besoins en matière de sécurité, de salubrité, d’économie d’énergie, mais également en matière pédagogique. Après une mise en concurrence, le marché de service d’architecture a été remporté par l’association OPEN Architectes - LT2A – JONET - Bureau d’étude ADEM.

Le programme consiste en la démolition des bâtiments vétustes et la construction d’un nouveau bâtiment pouvant accueillir la population de l’Athénée Royal ainsi que de l’Institut technique (ITCF) soit au total 550 élèves. Le projet proposé a pour objectif d’offrir le bâtiment le plus agréable, le plus adapté possible. Il doit aussi être capable d’évoluer au cours du temps. Le projet prévoit, dans un volume principal, l’aménagement de classes de cours et de classes de laboratoires réparties sur trois niveaux (1.014m² par niveau).

Dans l’aile nord est prévu l’aménagement de classes réparties sur un niveau, dédiés à la section infirmière, infirmier hospitalier(ère) de l’ITCF (surface : 715m²) et dans un volume circulaire de 613m², l’aménagement d’un restaurant sur un niveau. L’Athénée Royal n’est pas situé dans un contexte urbain dense. A l’instar des bâtiments actuels, le nouveau bâtiment prendra la forme d’une chaîne de pavillons dans un jardin. Son implantation a été pensée pour hiérarchiser les espaces et créer différentes ambiances paysagères. Le projet évite les espaces résiduels. Sa configuration en équerre crée un envers et un endroit, délimite des espaces aux caractères marqués. A l’est, contre les maisons, une cour arborée constituera une zone de transition entre la route et l’école. Le patrimoine végétal existant s’en trouvera sublimé et renforcé. La forme en équerre du projet est justifiée par la qualité des espaces extérieurs, la sécurisation et le contrôle du site.

Le nouveau bâtiment est constitué par trois volumes articulés

Elle s’explique aussi par la volonté de distinguer les différentes fonctions ; le nouveau bâtiment est constitué par trois volumes articulés. Le volume principal sur trois niveaux accueillera dans les étages les classes de l’Athénée Royal, tandis que le rez-de-chaussée sera dévolu aux programmes communs à l’AR et l’ITCF. Les salles spécifiques de ce dernier seront situées dans un bâtiment de plain-pied au nord. Au sud, un volume circulaire contiendra le réfectoire. Chaque volume aura sa propre matérialité, inspirée par le contexte. Le pavillon accueillant l’ITCF et l’administration sera couvert de briques, écho au matériau de prédilection de la région. Les étages de l’aile principale seront couverts de carreaux émaillés teinte bleu nuit, reflétant la végétation et prenant la teinte du ciel.

Le réfectoire sera réalisé majoritairement en vitrage réfléchissant également la végétation et en béton. Le projet s’inscrit dans la typologie locale, tant au niveau du volume (volumétrie en accord avec le gabarit des voisins) mis en place que des matériaux utilisés pour la nouvelle construction. Il a été étudié dans sa globalité pour s’intégrer au mieux dans le cadre bâti de son environnement immédiat.

Le chantier devrait commencer en août 2022 pour un délai de 600 jours ouvrables. Il sera phasé afin de garantir la continuité d’occupation du site par les étudiants. La fin de chantier est estimée pour le début d’année 2026

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be