Vol de voiture à Lessines: "J'étais convaincu que je pouvais l'utiliser"

En plus de ce vol de voiture, Max est aussi accusé d'avoir dérobé une plaque d'immatriculation

M.P.
Vol de voiture à Lessines: "J'étais convaincu que je pouvais l'utiliser"
©M.P.

Dans la nuit du 1er au 2 juin, Max (prénom d'emprunt) serait à l'origine d'un vol de voiture de la marque Audi. Ce mardi après-midi, il devait comparaître à la barre du tribunal correctionnel de Tournai pour s'expliquer des faits. "Les clés ont été prêtées par le compagnon de la victime. Denise (prénom d'emprunt) l'avait rencontré sur Internet et il m'a dit que je pouvais me servir du véhicule". Le prévenu a admis à la juge Tabet, être en tort d'avoir accepté les clés. "Je n'ai pas cherché à comprendre". Présente à l'instruction d'audience, la victime a tenu à donner sa propre version des faits. "Max n'a jamais eu la permission d'utiliser ma voiture. De plus, ce compagnon est inventé de toute pièce. Lors du vol, je passais la soirée avec des amies dont la mère du prévenu. Elle a d'ailleurs insisté pour venir me chercher afin que je ne prenne pas mon véhicule. Seule ma fille et cette dame possèdent le double de mes clés. Je lui faisais confiance mais il est clair qu'elle était complice avec son fils". Denise a tout de même pu récupérer sa voiture. "Elle était accidentée et dans un état lamentable. L'intérieur sentait l'urine et la fumée".

En plus de ce vol de voiture, Max est aussi accusé pour avoir dérobé une plaque d'immatriculation à Lessines. "Je n'avais pas les moyens de m'en payer une. J'ai donc posé cette plaque volée en attendant de pouvoir me mettre en ordre".

Le représentant du ministère public a ainsi requis une peine de 10 mois de prison. "Mon client était convaincu qu'il pouvait utiliser la voiture", a indiqué Me De Ruyver lors de sa plaidoirie. "A cette époque de sa vie, Max consommait beaucoup d'alcool et était capable d'adopter un comportement malavisé". L'acquittement a été sollicité à titre principal. Subsidiairement, le conseil du prévenu a demandé la clémence du tribunal. "La prison gâchera tous ses efforts". Jugement le 8 septembre.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be