Convoquée par la Ville d'Enghien pour avoir jeté un sachet avec quelques déchets dans une poubelle

Mireille est convoquée lundi au sein de l'administration communale.

M.P.
Convoquée par la Ville d'Enghien pour avoir jeté un sachet avec quelques déchets dans une poubelle
©D.R.

Un courrier reçu émanant de la Ville d'Enghien le 22 juin dernier laisse aujourd'hui Mireille dans l'incompréhension la plus totale. Vendredi passé, alors qu'elle accumulait les rendez-vous, cette maman a décidé d'acheter de quoi grignoter ( un paquet de biscuits, une focaccia, un café et une eau pétillante) dans un célèbre supermarché avant de les consommer dans sa voiture. Une fois terminé, Mireille a bien pris la peine de rassembler ses déchets dans un sachet avec son ticket de caisse, avant de le poser dans une poubelle communale, bien remplie mais laissant encore une minime place pour son emballage.

"On nous demande d'être propres et lorsqu'on agit de la sorte, ce n'est pas encore bon"

De loin, elle a aperçu des ouvriers communaux qui ramassaient les poubelles à proximité du Parc. "Sur le moment, je ne me suis pas inquiétée", confie Mireille. Pourtant, une convocation lui laisse aujourd'hui un goût amer. "Il est indiqué que je dois me présenter au siège de l'administration communale le 27 juin à 13h pour mauvaise utilisation de la poubelle publique. La convocation explique en outre, que je suis libre de faire appel à un avocat". Sidérée, Mireille ne voit pas ce qu'elle a fait de mal. "J'ai mis mes déchets dans une poubelle communale où le tri est impossible. Si je les avais jetés sauvagement par terre ou déposés un sac-poubelle à proximité, j'aurais pu comprendre la convocation. On nous demande d'être propres et lorsqu'on agit de la sorte, ce n'est pas encore bon".

Nos éditions ont tenté d'interpeller la Ville d'Enghien ainsi que l'échevin de la propreté publique. Toutefois, nous n'avons obtenu aucune réponse. Nous nous sommes donc retournés vers le bourgmestre, Olivier Saint-Amand (Ecolo), qui a indiqué que cette problématique "ne concernait pas la presse mais la justice".

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be