Pas de permis pour Casino Circus et Burger King à Ath

Les ministres Tellier et Borsus confirment la décision initiale : le permis unique est refusé pour Casino Circus et Burger King, à Ath.

EdA
Ath, projet Casino et Burger King
©FSHE01

Les autorités communales d’Ath, le bourgmestre Bruno Lefebvre (PS) en tête, l’annoncent ce lundi : le permis unique a été refusé à Casino Circus et Burger King, qui souhaitaient s’installer à l’angle de la chaussée de Tournai et de la route de contournement à Ath.

"En ma qualité de bourgmestre, je me réjouis de cette décision qui est une très bonne nouvelle pour les Athois" commente Bruno Lefebvre. "Il est important de préserver nos commerces de proximité qui tiennent à cœur à la population, mais aussi de tenir compte de l'intérêt général dans les décisions que nous prenons en tant que mandataires. Or, ce projet ne rencontrait pas de plus-value locale et suscitait des objections majeures, notamment en matière de santé publique."

Les ministres Céline Tellier et Willy Borsus ont signé l’arrêté à la fin de la semaine dernière. En février, le collège communal d’Ath avait refusé le permis sollicité. Un recours avait été introduit.

"L'enquête publique avait suscité une opposition de citoyens qui craignaient que l'exploitation de ces commerces nuise à leurs conditions de vie" notent encore les autorités communales. "Les objections peuvent se résumer en de multiples craintes en matière : de nuisances nocturnes ; de dommages que pourraient entraîner ces commerces aux autres commerces déjà présents à Ath au niveau de l'horeca ; de précarité des emplois créés ; d'absence de circuit local de fourniture pour ces commerces ; de problèmes de mobilité à supposer ; de risques en matière d'assuétude aux jeux de hasard ; d'impact sur la santé de la nourriture proposée."

La demande avait été déposée par la SA Ath Plaza, laquelle voulait donc ériger et exploiter un Burger King, un Circus Casino et un "bâtiment de services" (un cuisiniste) à l’angle de la chaussée de Tournai et de la N7 (route contournement) à Ath, avec un parking de 75 places et une cabine électrique haute tension.

Le projet "mordait" sur une zone d’espaces verts au plan de secteur, mais le Département Nature&Forêts a remis un avis favorable conditionnel.

La Direction des Routes de Mons a, quant à elle, exprimé un avis défavorable en soulignant notamment que le plan en situation projetée n’était pas correctement à l’échelle.

Le collège communal a logiquement maintenu sa position.

Finalement le fonctionnaire délégué (pour le volet urbanistique) a déposé un avis défavorable même si le projet était conforme, à son sens, à la destination de la zone d’habitat ; mais il a tiqué par rapport au fait qu’il empiétait sur une zone d’espaces verts.

"L'opportunité générale du projet n'est aucunement démontrée au regard d'un développement durable et attractif du territoire anticipant de façon équilibrée les besoins sociaux, économiques, et de mobilité de la collectivité" souligne le fonctionnaire délégué. "Le site n'est pas desservi pas les transports en commun ; il présente une situation excentrée à 1,5 km du centre-ville et l'accessibilité via la mobilité douce n'est que très peu abordée."

"Le projet compromet les enjeux régionaux traduits dans la déclaration de politique régionale…" Et de les citer : éviter les centres commerciaux en périphérie, privilégier la revitalisation des quartiers commerçants dans les centres urbains et encourager les commerces de proximité dans les centres urbains.

"D'un point de vue environnemental, la demande pourrait être accueillie favorablement sous conditions" résument les ministres Céline Tellier et Willy Borsus. "Mais d'un point de vue urbanistique et architectural, il y a lieu d'émettre un avis défavorable à l'égard de la demande."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be