Projet solidaire : 350 km sur un monocycle pour lutter contre la mucoviscidose

Au profit de la lutte contre la mucoviscidose, le Hérinnois Thierry Nerincx propose de traverser la Belgique d’est en ouest sur un monocycle.

Pierre Lagneaux
Projet solidaire : 350 km sur un monocycle pour lutter contre la mucoviscidose
©EdA

Le mercredi 17 août prochain aura lieu le départ de l’UNIcycling 2.0 organisé par l’association "Samen Bewegen Voor Adem", créée par Thierry Nerincx à Herne. Il s’agit d’un périple en monocycle qui traversera la Belgique d’est en ouest comme l’indique Thierry Nerincx.

"Nous commençons notre voyage en monocycle à partir du point le plus à l'est de la Belgique, Krewinkel, pour arriver cinq étapes et cinq jours plus tard, après environ 350 km, à De Haan, plus précisément au centre de rééducation pédiatrique Het Zeepreventorium, le dimanche 21 août."

Pourquoi ce centre plus particulièrement ? Car il est spécialisé dans le traitement de la mucoviscidose. Une maladie qui a touché la famille de Thierry Nerincx de plein fouet. "Le 18 mai 2017, ma compagne et moi avons appris que notre petite fille avait la mucoviscidose. Notre monde a été secoué. Depuis lors, nous faisons tout ce que nous pouvons pour prendre soin de notre fille, pour lui fournir les soins médicaux appropriés. Nous essayons également d'apporter une contribution supplémentaire en sensibilisant le public ou en collectant des fonds. C'est ainsi qu'est né Samen Bewegen Voor Adem, qui regroupe la famille, les amis et les camarades du club de cyclisme WTC Jong&Oud Herne."

Pour collecter des fonds, l'association a déjà organisé différents événements où le monocycle est roi comme l'ascension de plusieurs sommets des Vosges en 2019. "Ce projet fut un vrai succès. Il nous a permis de récolter plus de 18 000 € contre la mucoviscidose. C'est pourquoi nous avons voulu créer un nouvel événement : l'UNIcycling 2.0. L'idée est venue de Stefan Vanaudenhove, le père du monocycle en Belgique et sportif au grand cœur."

Le principe de ce périple un peu fou est simple : cinq étapes qui relient l'est de la Belgique à l'ouest. "Mais le concept est plus large", poursuit Thierry Nerincx. "Les participants peuvent choisir le nombre d'étapes, s'inscrire en solitaire ou en groupe. Tout est possible. De plus, à chaque étape, il y aura des animations."

Quelques mois avant l’événement, les inscriptions allaient bon train. Mais Thierry Nerincx espèrait bien entendu que le plus grand nombre de personnes enfourche un monocycle pour cette balade originale.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be