L'installation d'un radar tronçon est planifiée cet hiver sur la N48 à Arc-Wattripont

Jean-Luc Crucke a récemment interrogé la ministre Valérie De Bue concernant la sécurité de la N58. Sa réponse semble belle et bien positive.

M.P.
L'installation d'un radar tronçon est planifiée cet hiver sur la N48 à Arc-Wattripont
©EDA

La N48 est l'axe routier qui permet de relier les villes de Renaix et Tournai. Cet axe est fort fréquenté par les automobilistes et a la particularité de traverser le charmant village de Wattripont (Frasnes-lez-Anvaing) dont les riverains n'en peuvent plus de souffrir des nuisances liées à la vitesse, au poids et au bruit de la circulation.

Sensible à cette problématique, le député Jean-Luc Crucke a récemment interrogé la ministre Valérie De Bue en charge de la sécurité routière et à Philippe Henry, ministre de la Mobilité afin de savoir si des solutions étaient envisagées.

"Des radars préventifs ont bien été placés et des contrôles de police semblent parfois effectués, mais chasser le naturel et il revient au galop, les automobilistes ne modifiant pas leur comportement", a expliqué Jean-Luc Crucke dans son courrier, adressé le 25 août dernier. "Des habitations seraient également endommagées par des fissures provoquées par le trafic ! Seuls des radars répressifs et permanents, ainsi qu'un aménagement fonctionnel de la voirie, semblent aptes à permettre aux riverains de bénéficier d'une quiétude légitime".

Valérie De Bue a transmis sa réponse ce jour et elle annonce que l'installation d'un radar tronçon est planifiée cet hiver sur la N48.

"Conformément à la réglementation, les projets d’installation de radars permanents sont examinés en concertation entre les services de Police, le Parquet et la Région, préalablement à la détermination de l'emplacement et des circonstances d'utilisation. Je peux désormais informer l’honorable membre que l'ensemble des partenaires ont convenu d'installer un radar tronçon sur la N48, chaussée de Tournai, à Arc-Wattripont".

Une installation qui nécessitera de la patience

La ministre De Bue tient à poursuivre: "Les démarches administratives relatives au protocole d'accord pour le placement de ce radar permanent sont finalisées. L'installation de ce radar tronçon est planifiée cet hiver. Elle nécessitera néanmoins un peu de patience vu notamment les perturbations des délais de livraison de certains équipements à la suite des différentes crises, le renouvellement du marché radar et les éventuels recours contre son attribution et des aléas météo".

Le député Jean-Luc Crucke attend encore un retour du ministre de la Mobilité, Philippe Henry.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be