Le Château du Mylord, restaurant deux étoiles à Ellezelles, cherche un repreneur

Après 42 ans de carrière, Jean-Baptiste Thomaes aimerait céder son restaurant deux étoiles. Pour l’heure, il n’est pas question de fermeture.

Audrey Ronlez
 C’est dans un lieu d’exception du 19e siècle que se niche le restaurant deux étoiles.
C’est dans un lieu d’exception du 19e siècle que se niche le restaurant deux étoiles. ©édA

Voilà déjà plusieurs années que des rumeurs annoncent la fermeture prochaine du Château du Mylord. Cette fois, l’échéance qui nous revenait était le printemps prochain. Il n’en sera rien assure Jean-Baptiste Thomaes qui prend pour preuve les réservations d’ores et déjà fixées pour cet été (juillet et août).

Mais, même si aucune date de fermeture n’est fixée, le chef deux étoiles avoue qu’après 42 ans de carrière et suite à des problèmes de santé, il aimerait passer la main.

"J’ai été opéré du dos et je ne sais plus rester très longtemps debout", explique Jean-Baptiste Thomaes. "Je dois donc compter sur l’équipe en qui j’ai toute confiance et qui travaille très bien. Malgré cela, c’est physiquement compliqué et épuisant. Le Mylord, je l’ai créé en 1981 alors que je n’avais que 22 ans ; c’est mon bébé, mais je ne vais plus faire ça des années."

Le chef reconnu est donc à la recherche d’un repreneur.

"Dans un premier temps, j’ai espéré que ce soit quelqu’un de l’équipe qui reprenne en solo ou en duo, mais finalement cela ne se fait pas. Nous avons donc mandaté une société spécialisée dans la passation d’affaires existantes afin de trouver un repreneur financier."

Avant de se décider définitivement et d’arrêter une date, le chef multi-étoilé Jean-Baptiste Thomaes attend donc de voir l’évolution de son état de santé, mais aussi les opportunités qui ressortiront de ces recherches, dont les premiers échos semblent plutôt positifs.

En attendant, il a concocté avec son équipe un menu autour de la truffe pour ce début d’année.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be