Le « crossage à l’tonne » (Chièvres, Basècles, etc.) entre au patrimoine immatériel de la Fédération Wallonie-Bruxelles

La Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé mercredi de reconnaître le " crossage à l’tonne " comme chef-d’œuvre de son patrimoine oral et immatériel.

 Le crossage reste populaire en Wallonie picarde.
Le crossage reste populaire en Wallonie picarde. ©ÉdA – 501893641923

Tradition du mercredi des Cendres, le crossage à l’tonne est un jeu sportif où les participants sont équipés d’une sorte de club, appelé "crosse", et d’une petite balle, appelée "cholette".

Le principe du jeu consiste à mettre en compétition plusieurs équipes composées de deux "crosseurs" qui doivent, en un minimum de coups, projeter la cholette sur une série de tonneaux ou fûts de bière vides, appelés "tonnes".

Pratiqué depuis le XIIIe siècle sur les places publiques ou les rues du nord de la France et du sud de la Belgique, ce jeu est resté populaire aujourd’hui en Wallonie picarde, notamment dans les régions de Chièvre et de Basècles.

La reconnaissance du crossage à l’tonne marque la première inscription dans l’inventaire de la Fédération Wallonie-Bruxelles d’un jeu traditionnel.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be