En août 2019, lors de la célèbre Ducasse d'Ath, Bill et Fred (prénoms d'emprunt), âgés de 20 ans, s'amusaient avec leurs amis et profitaient de la fête. Durant la soirée, Bill a alors vu un jeune homme se disputer avec sa copine et lui a donc demandé de se calmer. Sauf que la situation a très vite dégénéré entre les deux jeunes hommes.

"Je conteste avoir porté des coups volontaires à la victime. Pour moi, c'était plutôt une bagarre. Je l'ai invité à se calmer mais le ton est très vite monté entre nous. Nous nous sommes tous les deux empoignés et des amis sont intervenus pour nous séparer", déclare Bill.

Altercation aux autos tamponneuses


Un peu plus tard dans la soirée, le prévenu a recroisé le jeune homme au niveau des autos tamponneuses. En colère et excessivement énervé, il fonce violemment sur lui en auto-scooter.

"Après avoir foncé sur lui en auto-scooter, nous sommes tous les deux tombés au sol et nous nous sommes battus. Je regrette bien entendu d'avoir agi de la sorte".

C'est alors que Fred, le frère de Bill, est très vite intervenu en voyant son frère se battre. Il a alors tenté de séparer les deux jeunes hommes.

"Lors de la première altercation, je n'étais pas avec mon frère. Mais effectivement, durant la soirée, j'étais également aux autos tamponneuses. J'ai vu mon frère se battre et je me suis donc dirigé vers eux pour les séparer. J'ai attrapé la victime par le cou alors qu'elle était au sol. Des personnes se sont rapidement interposées afin que la situation ne dégénère pas davantage", précise Fred.

A la suite de cet événement , la victime seulement âgée de 19 ans lors des faits, a eu de nombreux hématomes sur le corps. De plus, selon son avocat, le jeune homme a véritablement subi un choc psychologique.

"Lorsqu'il m'a raconté les faits, il était en pleurs. Depuis cette violente altercation, il est stressé et angoissé. Après avoir reçu des coups violents, il a eu une incapacité de travail. Il a même peur de se rendre à Ath".

Afin d'apporter des pièces supplémentaires au dossier, l'avocat de la victime a demandé de reporter le dossier. L'audience aura donc lieu le 10 juin.