En cette soirée de réveillon de Noël, les pompiers ont été appelés à intervenir en grand nombre à Amougies (Mont-de-l’Enclus) pour combattre un très violent incendie survenu dans les anciens bâtiments de la firme textile Uco le long de la route d'Anseroeul. Celle-ci a fermé ses portes au début des années 70. A l’arrivée des soldats du feu, le site abritant des matériaux de construction dont énormément de bois et de palettes était déjà la proie des flammes. Le bâtiment a été totalement détruit, "de même qu'une centaine de voitures de collection qui se trouvaient dans un entrepôt annexe", rapportent nos confrères de l'agence Belga. 

Cela explique probablement les explosions entendues par les habitants domiciliés non loin de ce bâtiment industriel situé au coeur d'une ancienne zone d'activités économiques.

Pas moins de quatre corps de pompiers (Tournai, Leuze, Renaix et Avelgem) sous les ordres du commandant Lowagie sont toujours sur place pour circonscrire cet incendie spectaculaire visible à plusieurs kilomètres à la ronde et éviter que le feu ne se propage à d’autres usines situées aux alentours. Vu l’ampleur du sinistre, il faudra encore de nombreuses heures, voire la nuit entière, pour que les firemen parviennent à se rendre totalement maîtres de la situation.

A l’heure d’écrire ces lignes, on ne connaît pas les causes de l'incendie qui mobilise plusieurs casernes. Aux dernières nouvelles, il n'y aurait aucun blessé à déplorer.