Depuis fin août, Léa Deroissart, originaire du village d'Anvaing se trouve aux États-Unis et plus précisément à Hibbing, une ville située dans le nord-est du Minnesota. Cette amoureuse du pays de l'Oncle Sam y séjourne dans le cadre d'un programme scolaire.
 
"Je reste aux États-Unis jusqu'à la fin du mois de juin. Pour moi, c'était comme une évidence de m'y rendre. J'ai toujours été attirée par ce pays depuis mon enfance surtout grâce aux films. En ce moment, je vis un peu le rêve américain. En général, du matin, je vais à l'école et dans l'après-midi, je fais des activités avec mes amis et je passe du temps avec ma famille d'accueil", déclare la jeune Léa. 
 
Selon elle, il y a de nombreuses différences entre la Belgique et les États-Unis et cela, à tous les niveaux. De plus, apprendre la langue n'a pas été une barrière pour cette grande aventurière. 
 
"Aux États-Unis, tout est beaucoup plus grand et tout est tellement plus beau. La mentalité est également différente et les habitants sont plus ouverts d'esprit et accueillants qu'en Belgique. Pour moi, la langue n'a jamais été un frein. J'ai toujours eu de bonnes bases en anglais. Il a fallu environ un ou deux mois pour que je parle de manière fluide. Aujourd'hui, je ne rencontre plus de problèmes."
 
De nombreux vaccinés 
 
En ce qui concerne la crise sanitaire, Léa Deroissart a été étonnée de la manière dont le gouvernement de notre pays a géré le coronavirus. Effectivement, aux États-Unis, des mesures ont été prises dès le départ afin que la population retrouve une certaine liberté le plus rapidement possible. Contrairement à notre pays, qui a jonglé entre le confinement et le déconfinement. En matière de vaccination, les États-Unis semblent également bien plus avancés que nous et la population y adhère naturellement.
 
"Actuellement aux États-Unis, de nombreuses personnes se font vacciner. Une fois les doses reçues, nous ne sommes plus obligés de porter le masque. Pour ma part, j'ai déjà reçu mes deux doses. Au niveau de la vaccination, c'est très différent par rapport à la Belgique. Il y a des centres de vaccination vraiment partout, même dans les supermarchés, et ils sont ouverts pratiquement à tous", conclut Léa Deroissart.