Cette ASBL n'est pas un refuge comme les autres. Garden of Narnia héberge généralement des chiens qui ont une histoire derrière eux.

"Nous sommes une zone de repos pour les chiens de force comme, les Rottweiler ou encore les American Staffordshire. Car, dans nos refuges, ils sont très souvent euthanasiés trop vite. Nous accueillons aussi les vieux chiens et parfois ceux venant de saisies. Ici, c'est le paradis des chiens, ce sont eux qui font la loi"
, déclare Isabelle.

Actuellement, le refuge compte neuf chiens qui ont chacun un passé parfois assez lourd. La responsable de Garden of Narnia fait son possible au quotidien pour que nos amis à quatre pattes soient les plus heureux. Bien entendu, lorsqu'on prend soin d'un animal, cela conduit à de nombreux frais. C'est pourquoi, le refuge propose plusieurs méthodes afin que chaque individu puisse faire un petit geste. 

"Nous faisons des événements comme des promenades canines ou encore des barbecues au profit de l'ASBL. Les gens peuvent aussi parrainer un chien. Dans ce cas-là, la personne paye quinze euros par mois afin d'intervenir pour la nourriture, les médicaments ou encore les frais vétérinaires. Nous envoyons également des photos ou des vidéos pour que le parrain et la marraine soient mis au courant de la situation et l'évolution du chien."

Toujours agir pour leur bien-être

En gardant des chiens, Isabelle doit souvent faire face à des moments douloureux.

"Comme ils sont vieux, je m'attache beaucoup à eux. C'est difficile quand ils partent. Mais, je me dis qu'ils ont eu une belle vie et c'est le plus important", précise la responsable.

À côté de cela, l'ASBL doit parfois assister à des cas de maltraitance où certains chiens ont presque la peau sur les os. Des situations abominables, qui peuvent nous poser des questions sur l'humanité de l'homme ainsi que sa capacité à être cruel.

"Les punitions doivent être plus sévères. Les gens qui sont jugés ne sont pas assez punis. Il faut que les personnes cruelles à l'égard des animaux ne puissent plus en posséder ".

La maltraitance n'est pas la seule situation face à laquelle la gérante est confrontée. L'abandon est bien entendu aussi très fréquent surtout lors de la période des vacances.

"Avant les vacances, des gens me contactent pour que leurs chiens viennent ici. J'ai déjà entendu toutes les excuses possibles", ajoute la responsable du refuge. 

Aujourd'hui, Isabelle souhaite le bonheur de tous les animaux et que ces derniers vivent pleinement au sein d'un foyer harmonieux. "Je veux qu'ils soient heureux et qu'ils soient considérés comme un membre de la famille."

Certes, les chiens ne sont pas des hommes et sont parfois considérés comme des objets. C'est, notamment la façon de penser de ceux qui les maltraitent. Heureusement qu'au sein de notre société, des ASBL existent. C'est le cas de Garden of Narnia qui se bat chaque jour pour le bonheur des chiens.