Lors du dernier conseil communal, le projet de ligne à haute tension (Elia) a monopolisé les débats durant 4h. Conséquence, les autres points figurant à l’ordre n’ont pu être examinés en raison du couvre-feu instauré à partir de 22h. Parmi ceux-ci figurait, entre-autres, la taxe 2021 sur la collecte et le traitement des déchets ménagers qui sera soumise prochainement au vote des mandataires de la capitale du Pays Vert. 

Dans le cadre de la confection du plan de gestion, la Ville a prévu, conformément aux recommandations du CRAC, de passer à un taux de couverture du coût vérité de 110%. En 2020, les autorités communales ont dû tenir compte de plusieurs facteurs. À savoir d’une part, le coût lié au tri organique (PAV Ipalle) qui est en train de se mettre en œuvre (objectif 2025) et qui doit progressivement intégrer le coût vérité et d’autre part, la distribution d'un rouleau de 10 sacs de 30l par ménage.

En 2020, la taxe immondices a ainsi été fixée à 38€ pour les personnes isolées et à 92€ pour les ménages sans distribution de sacs gratuits du fait de la crise sanitaire. L’an prochain, la Ville est obligée de réinstaurer la distribution d'un rouleau de sacs par redevable dont la valeur est de 8 €. Pour respecter le coût vérité, et assurer la neutralité de la mesure pour la population, la Ville majorera la redevance de la valeur du rouleau qui sera distribué, soit une taxe immondices de 46 € pour les isolés et de 100 € pour les ménages.

Cette proposition qui doit encore être avalisée par le conseil communal permettra de respecter un coût vérité de 109 %.